Déclencher le processus damaigrissement

Il ne fait aucunement attention à ce qu'il ingurgite, aucun sport et il est maigre. Par contre, je commence à avoir des problèmes de genoux et un poids moindre m'aiderait énormément. La perte de poids! Quel sujet Chacun a sa petite histoire et j'ai aussi la mienne.

J'ai, comme plusieurs, eu des problèmes de poids dès le début de l'adolescence. On m'a transmis de mauvais comportements alimentaires qui m'ont amenée à manger mes émotions, puis à ne plus savoir ce qu'était le sentiment de satiété récompenses par la nourriture, obligation à terminer son assiette.

J'ai atteint un top IMC 34puis petit à petit, lentement, sur une quinzaine d'années, j'ai modifié mes habitudes, mon comportement envers la nourriture et j'ai repris contact avec mon corps, qui est maintenant plus harmonieux IMC Je fais partie de ces gens pour qui perdre du poids est une entreprise ardue, mais c'est beaucoup entre les deux oreilles que ça se passe.

Tout est possible, il faut juste se laisser le temps. Se faire encadrer peut aider, surtout au début. J'en ai tellement bavé et pleuré pendant ces années que je sais combien il peut être douloureux de sentir que cette dimension échappe à notre contrôle, de penser que l'on soit en quelque sorte condamné Mais à moins de problèmes médicaux graves rares, il me sembleje ne crois pas qu'il soit impossible pour quiconque de perdre du poids.

J'ai beaucoup appris au fil des ans et je peux conclure que : - Perdre du poids est plus difficile pour certains, c'est vrai; - Cela dit, les gens minces mangent souvent beaucoup moins, et les gens en surpoids ont souvent tendance à sous-estimer le contenu de leur assiette; - Il n'y a pas de magie : il faut manger moins, et manger mieux, quitte à couper de plus de la moitié sa portion habituelle, c'est souvent suffisant; - Bouger est plus agréable quand on est plus léger, donc plus on est mince, plus on a envie de bouger et plus on est en forme; - Respecter et accepter son rythme de perte de poids, qui peut être très lent, surtout après des années de régimes, plus en vieillissant; - Cesser toute culpabilité face à la bouffe.

Ça ne fait qu'alimenter les rages et le rapport malsain avec la nourriture. On mange pour nourrir son corps, pas pour remplir un vide émotif. Après tout ça, quand on a atteint un IMC santé, il faut stabiliser son poids et ce n'est pas chose simple. C'est pourquoi apprendre à respecter ses signaux de satiété est important.

Je crois qu'en mangeant tout juste à sa faim qui peut être vraiment pas grand chose, on s'entend Et profiter de la vie! Puis dès qu'on a repris livres, on doit s'y mettre tout de suite avant que les dégâts ne prennent trop d'ampleur. Se peser tous les jours alimente une obsession, alors une fois la semaine suffit.

De toutes façons on le sent vite dans les vêtements. C'est incroyable comment ce nouveau corps a changé ma vie. A 40 ans, je n'ai jamais été aussi belle et aussi en forme! En espérant que ces quelques mots puissent venir en aide à quelqu'un Bon courage. Apprenez à vous aimer, c'est important!

J'ai presque 35 ans et j'ai moi-même perdu près de 70 livres graduellement, au cours des 7 dernières années. Mon expérience personnelle m'a appris que la première étape à franchir avant d'entreprendre toute démarche de perte de poids, selon moi, est de faire son examen de conscience.

Il faut d'abord se demander pourquoi on est gros. Et, évidemment, il faut répondre à cette question le plus honnêtement possible, car c'est la base de la réussite. Bien sûr, certaines personnes engraissent beaucoup plus facilement que d'autres.

Et ce sont souvent ces mêmes personnes qui ont tendance à maigrir plus difficilement. Cependant, on mange souvent plus et pas aussi équilibré qu'on ne le croit, malheureusement.

Deux outils indispensables dans une démarche de perte de poids sont donc, à mon avis, le journal alimentaire et la consultation d'un ou une nutritionniste. Par ailleurs, pour ceux que ça intéresse, il y a le Dr Maurice Larocque, des Cliniques Motivation Minceur à Montréal, qui a mis sur pied un programme d'amaigrissement basé sur la motivation et la programmation ou la reprogrammation mentale.

Il traite de différents sujets tels l'hypoglycémie et les nombreuses croyances reliées à l'obésité et aux régimes amaigrissants. Je trouve que le Dr Larocque fait un travail extraordinaire auprès des gens aux prises avec un surplus de poids. Ces techniques de programmation mentale ont beaucoup de pouvoir pour changer les mauvaises habitudes alimentaires et la façon de voir l'obésité. Du moins ça fonctionne pour moi.

Mais il est important que chacun trouve sa propre recette pour perdre du poids. Mais en général, je crois que suivre le guide alimentaire Canadien tout en respectant ses signaux de satiété et en faisant des séances d'entrainement cardiovasculaire et musculaire trois fois par semaine permet déjà de se sentir mieux dans sa peau.

Et très souvent, on parvient à maigrir de cette façon. Et n'oubliez pas qu'une démarche de perte de poids doit être perçue comme un engagement à vie que l'on prend envers soi-même et qu'on doit renouveler aussi souvent que nécessaire. C'est ce qui maximise les chances de réussite.

Alors, aimez-vous suffisamment pour renouveler régulièrement cet engagement envers vous-même et pour l'honorer, vous en valez la peine. Bonne chance et bon courage à tous ceux qui veulent maigrir! J'aimerais, dans un premier temps, souligner un aspect important concernant la recherche scientifique et la gestion du poids, plus précisément au niveau de la mesure de la dépense énergétique. En observant les nombreuses publications sur le sujets, il est possible de constater beaucoup de controverse.

Mais avant d'aller plus loin, il est crucial considérer l'avancement de la science et notre habileté à mesure combien de calories une personne dépense quotidiennement. Donc, dans le meilleur des mondes, les recherches scientifiques peuvent espérer obtenir un niveau de précision de kcal par jour c'est potentiellement la plus grande faiblesse de mon doctorat alors, j'en sais quelque chose.

Cet écart peut s'avérer énorme lorsque l'on parle de prise ou perte de poids sur plusieurs semaines. Cette variation à elle seule peut souvent arriver à expliquer pourquoi certains sujets soumis à certains régimes alimentaire et exercice ou toute autre combinaison ou intervention peuvent prendre ou perdre du poids. Ce qui m'amène à mon second point. Les variations de poids de la majorité de la population ne sont pas causées par des gènes déficients ou un métabolisme anémique Plusieurs auteurs rapportent que seuls les cas extrêmes d'obésité sont associés à ce genre de troubles.

La diminution de l'activité physique au sens large: tout ce qui implique une contraction musculaire et non pas seulement les tâches pratiquées au centre sportif est potentiellement le facteur le plus déterminant des 30 dernières années dans la prise de poids je vous recommande les publications de J A Levine sur ce sujet, une illumination assurée Bref, la modernisation nous pousse à bouger moins, possiblement jusqu'à kcal de moins à chaque jour depuis les dernières 20 années selon certains Facile de prendre du poids à ce rythme!

Dernier point: petite précision. Suite à des diètes répétées, le métabolisme de repos ne ralentit pas réellement, il diminue. Nuance importante. Lorsque l'organisme est soumis à une restriction énergétique importante, il puise dans ses réserves soit le gras, le sucre et à moindre égard, le muscle. Le résultat, vous perdez du poids du gras, du sucre et du muscle. Chaque kg de gras que vous avez consomme environ Si vous perdez du poids gras et muscle votre métabolisme de repos diminue proportionnellement à la perte de gras et de muscle mais ne ralentit pas vous ne dépensez pas moins de kcal par kg de poids.

Je sais, ce n'est pas si simple mais c'est très important. Cependant, dès que la diète cesse et que l'on se réalimente, le métabolisme reprend son rythme de croisière vous dépensez seulement moins de kcal selon le nombre de kg de gras et de muscle perdus.

En terminant, je suis entièrement d'accord qu'il est excessivement difficile et frustrant de perdre du poids pour beaucoup de gens. Cependant, il faut éviter de justifier ces difficultés sur un métabolisme paresseux car ce n'est le cas que pour quelques rares exceptions. Cela ne rend toutefois pas la perte de poids plus facile.

Ça paraît toujours plus simple que la réalité. La meilleure de chance à ceux et celles qui tentent de perdre du poids et surtout, surtout, plus que de la chance, du courage et une source intarissable d'efforts et de bonne volonté. Maxime St-Onge, M. Bonjour Hélène, je ne sais pas si c'est l'objet d'un prochain article, mais j'aimerais bien avoir des détails sur le rôle, l'augmentation et la diminution du métabolisme de base.

Bonjour j' apricie grandement votre reportage sur la maniere de perdre du poid mes si vous aver autre chose fète le moi savoir cart je pese livre et je me dirige ver lopération de gastro plastie pour cette année.

En Mars j'ai commencé une demie heure de marche rapide presque chaque jour puis j'ai enchaîné avec des séances de 25 minutes chaque jour de sport à la maison d'un curieux mélange compilé par mois même d'aérobic, de mouvements de souplesse, d'étirement et de course sur place quasiment chaque jours, et juste après j'ai commencé trois séances par semaine de natation d'une heure chacune des longueurs de 25 mètres de Crawl et de 25 mètres de Brasse ponctuées de petits repos de 20 secondes Bon courage On doit vouloir changer sa vision de la beauté pour lui donner un autre nom : le nôtre!

Je suis bien contente de constater que des études ont été faites face à la capacité de maigrir. Je suis de celle qui ai toujours pensé que j'avais un gabarit pour mon poids. Cependant, toute ma vie, j'ai tenté à divers moments de perdre du poids sous la pression sociale et médicale. J'ai réussi une fois à atteindre un poids qui devait être le mien selon ma grandeur, aux dires des groupes d'entraide. Il m'a fallu m'astreindre une diète telle que dès la première semaine de maintien j'ai recommencé à reprendre le poids perdu.

Ça fait 30 ans que j'ai le même poids, pas une once de plus, pas une once de moins. J'ai 60 ans maintenant, et depuis l'âge de 40 ans, j'ai abandonné tout désir de répondre aux diktats d'esthétique populaire. J'espère que vos enseignements vont porter fruits auprès des gens qui mettent des pressions sociales pour absolument perdre du poids. Être bien dans sa peau, bouger et manger sainement c'est l'essentiel.

À 20 ans je me trouvais grosse, à 30 ans et à 40 ans aussi. Puis maintenant, je regarde des photos de moi à ces époques et je me trouve désormais très bien. Je me suis "torturée" pour un objectif qui était perdu à l'avance.

Bonjour Au mois d'août, j'ai commencé à courrir 5km tous les deux jours et j'ai modifié mon alimentation. J'ai perdu en 1mois et demi 14lbs. Toutefois, je dois continuer ces nouvelles habitudes sinon je le reprend aussitôt.

Malgré ma facilité à prendre du poids je me considère chanceuse. J'ai un vif intérêt pour la santé physique. Je vais faire un bacc. Je souhaite pouvoir aider monsieur et madame tout le monde à être en forme peu importe leur poids. Bref s'accepter. Merçi Mme Baribeau pour vos éclaircissements! J'ai bien compris vos messages et ça fait bien du sens.

Il me semble que les recommendations supplémentaires en proteines dans les gym soit un peu trop élevé est-ce possible? Si on mange déjà trop, c'est pour ça qu'on engraisse, alors pourquoi prendre des shakes de proteines???? Qu'en pensez-vous? J'ai porté une attention particulière à ce que je mange puis je me suis incrite au centre de conditionnement physique, à une moyenne de 3 à 4 jour semaine, en plus je me suis inscrite à la natation aqua jogging.

Mais rien de rien, je ne perds aucune livre. J'en ai assez de me battre contre moi-même. Mon surplus de poids date d'aussi loin que quand j'étais bébé. Je vous cite : Impossible de perdre ces kilos en trop J'ai dépassé la barre des kilos pour 1 M Je suis nutritionniste et je crois qu'il est important de regarder pourquoi il est impossible de perdre ces kilos. Il est certain qu'il est impossible ou du moins difficile de perdre des kilos avec une alimentation non équilibrée : c'est la base.

Les légumes sont en plus un atout précieux pour la perte de poids car faibles en calories en plus des bénéfices pour la santé. Il faut quand même faire un effort pour atteindre des objectifs de perte de poids, oui ce n'est pas facile mais rarement impossible. Trop de gens disent tout faire pour maigrir et que leur métabolisme ne leur permet pas de perdre du poids, mais quand on fait des relevés alimentaires, on se rend bien vite compte qu'il y a souvent un apport excessif.

Je suis en accord avec le propos de mme Baribeau, mais je crois qu'il est important de faire vérifier notre alimentation par une nutritionniste avant d'abdiquer car les gens sont très souvent surpris de constater à quel point leur alimentation n'est pas aussi équilibrée qu'ils le pensent au départ. Les gens n'hésitent pas à faire appel à un garagiste quand ils ont des problèmes avec leur voiture, mais trop peu vont consulter des nutritrionnistes pour les aider avec leur alimentation.

J'ai 57 ans et je suis ménopausée depuis 10 ans. J'étais une personne qui ne dépassait pas lbs, Puis j'ai subit une hystérectomie et je suis revenue à mon poids de jeune fille à llbs,en ,jusqu'à ce que je fasse une dépression qui m'a fait prendre plus de 50 lbs jusqu'en Depuis ce temps j'ai essayé des régimes bons pour la santé en surveillant seulement mes portions et en mangeant de bons aliments sains et réduits en gras et sucre.

Je me suis maintenue et puis j'ai perdu un peu de poids. Il y a 3 ansà la suite d'une séparation de couple très brusque, j'ai perdu 40 lbs en e mois. Mais j'ai dû encore prendre des antidépresseurs et j'ai repris encore 50 lbs. Je ne sais plus quoi faire pour tous ces changements physiques suite à des antidpresseurs que je prends encore et pour des relaxants musculaires pour m'aider à dormir. Je sais que tous ces médicaments font engraisser à la longue. Je prends du synthroïd pour la glande thyroïde depuis 12 ans.

Pouvez-vous me donner un truc qui m'aiderait à me motiver sans perdre ma santé? J'ai été suivie au Peps par une diététiste - nutritionniste et j'ai passé des tests pour apprendre que mon métabolisme était lent au repos plus qu'à l'ordinaire. J'aimerais tant me débarrasser en de cette obésité. Je suis ravi de votre commentaire qui corrobore ce que disait un médecin français à la télévision le seul et unique!!!

Mon potentiel d'amaigrissement est faible et j'ai 61 ans. J'ai du surpoids depuis l'adolescence, seul le sport est efficace pour maintenir mon poids en faisant attention à mon alimentation. Je proviens d'une famille de gros et j'ai trop souffert dans ma jeunesse de privations de nourriture pour plaire. Comme mes articulations doivent souffrir avec mes 96kg mais que pour l'instant je n'ai pas de problèmes sérieux, j'ai décidé de perdre 1 kg par mois Je fait parti de ceux qui en mainte occasion a perdu de 40 à 60 livres.

Je considère que mange bien pour une personne de livres mais à se poid je suis vraiment mal en point. Je considère que c'est un problême génétique puisqu'il y as beaucoup d' obèsité dans ma famille. Pour moi se n'est pas une option. Je doit maigrir car à 60 ans, je suis à la croisé des chemins. Ou je maigri ou ma qualité de vie se détériore rapidement. La solution est dans le savoir. Personnellement, j'ai tendance à croire ce que dit l'article de Mme Baribeau.

Même en contrôlant ce que mangent et ce que dépensent un groupe d'individus, dans le lot, personne n'aura une morphologie identique par là j'entends la répartition du gras et du muscle sur le corps. Manger comble divers soins, pas seulement physique. Les régimes ne font que créer des frustrations et augmenter les risques de créer des manques physiques mais aussi psychologiques.

La fameuse dépendance au sucre est un mythe! Tout comme avoir besoin de gras de bons gras. Pour ma part, je prône un alimentation saine: 4 groupes alimentaires, VARIÉTÉ et aliments plaisirs du dessert et des plaisirs salés croustilles.

Une portion normale d'aliments plaisirs tous les jours permet de ne plus être obsédé par la nourriture ou des aliments "interdits" et d'éviter de se "gaver" lorsque ces aliments sont disponibles de façon abondante comme durant le temps des fêtes. Une petite dose tous les jours ne fait pas prendre de poids Car derrière le surplus de poids, il y a souvent beaucoup de souffrance Mais ladepuis que j ai commencer a prendre des antidépresseur en dec et ensuite je me suis fais opéré en avril ,pour la grande opération plus d utérus c est l enfer pas moyen de perdre Selon Wikipedia, le métabolisme est l'ensemble des transformations moléculaires et énergétiques qui se déroulent de manière ininterrompue dans la cellule ou l'organisme vivant.

C'est un processus ordonné, qui fait intervenir des processus de dégradation catabolisme et de synthèse organique anabolisme. Couramment, le métabolisme est l'ensemble des dépenses énergétiques d'une personne.

Lors de la perte de poids, il y a aussi une diminution de la masse hépatique masse du foie. Et les pertes encourues de masse musculaire et hépatique sont très difficiles à recouvrer, voir même impossible. Il faut donc maintenir une activité physique soutenue pour augmenter la dépense énergétique quotidienne et éviter de reprendre le poids. Il n'y a aucune recette miracle, on engraisse en mangeant plus et en bougeant moins.

On maigrit en mangeant moins et mieux et en bougeant. Je suis bien placée à 5' 2'' et livres. Je sais que c'est en mangeant plus et mal et en bougeant moins que j'ai pris ce poids. La ménopause joue un peu mais je n'ai pas pris ces 75 livres en pré-ménopause, je les ai preises graduellement en relâchant ma vigilance. Les minces ont une alimentation réduite et remarquez que majoritairement, ils bougent beaucoup.

Alors je recommence et pour la dernière fois alors venez m'encourager et j'en ferai autant. Puisque ce blogue suscite beaucoup de réactions et un certain scepticisme de la part de certains blogueurs, j'ai fouillé encore plus la question concernant la prise, le maintien ou la perte de tissu musculaire en lien avec un régime amaigrissant et l'exercice.

Avis du comité scientifique de Kino-Québec, tableau 5 p. Voici l'impact des différentes stratégies amaigrissantes et d'activités physiques et leurs impacts sur la masse maigre:. À la lumière de ces données, je me dois d'être plus précise et de spécifier qu'on peut espérer que notre masse maigre reste inchangée ou augmente si l'on combine un régime amaigrissant à de l'activité physique aérobique et musculaire intensive mais pas si on combine seulement régime amaigrissant et activité physique seulement aérobique.

Oui je fais partie de ces personnes pour qui maigrir semblent maintenant voué à l'échec. Je dis maintenant car il n'en a pas été toujours ainsi car déjà j'ai perdu plus de soixante et dix livres. Avec les années, j'en ai regagné environ la moitié et puis voilà, rien à faire maintenant Mon poids varie de plus ou moins 5 livres et même si je réussis temporairement à perdre entre cinq et dix livres, je les reprends immanquablement dans les mois qui suivent et je me stabilise à mon poids d'avant.

J'avoue que ça m'a fait réfléchir. Par la suite je me suis dit que l'important était de bien manger, de faire de l'exercice et de vivre avec mes livres en trop. Et c'est ce que je fais, je m'entraîne deux fois par semaine, je marche autant que possible et surtout je mange beaucoup de fruits et légumes, poissons et viandes maigres, un verre de vin rouge à tous les jours et de temps en temps une petite gâterie.

Je vous dis : Vive la diversité des formats corporels! Continuez de bouger, peut-être un peu plus ça ne fait mourir personne et acceptez-vous! Bonjour, Je suis de celles qui ont fait des régimes depuis l'âge de 17 ans, j'en ai 65, et même avec des régimes répétés je ne peux à près plus maigrir, je combine la marche et fais attention à ce que je mange mais la balance ne descend plus.

J'ai lu dernièrement le livre "Mangez" de G. Guèvremont et je crois que c'est la bonne façon, c'est à dire mangez de tout, lentement en prenant conscience de ce que nous mangeons et surtout d'arrêter quand on sent qu'on n'a plus faim. Arrêter même si c'est bon, Mme Guèvremont relate que ce que nous mangeons après ne plus avoir faim, est ce qui reste sur les hanches.

Ce n'est pas toujours facile mais j'essaie de mettre en pratique cette façon. Ainsi je ne me sens pas au régime tout le temps. Évidemment je ne me sens pas très bien dans ma peau, je trouve qu'il y a un peu trop de moi!

Ma solution: Weight Watchers. Ce programme me donne toujours le choix des menus, je peux donc très bien manger, à ma faim et reprogrammer mon estomac à des portions suffisantes. Comme je mange ce que je veux, il n'y a aucune frustration. Je vais donc perdre du poids lentement.

Je préfère l'éducation de Weight Watcher aux crash diets ou toutes ces pillule miracle qu'on essaie de me vendre par hasard juste après le jour de l'An. Je suis plutôt paresseuse, mais je me force à faire une heure d'exercices 3 fois par semaine au moins.

J'y ai pris goût, et j'en constate les bienfaits : j'ai repris du tonus, et un raffermissement certain en quelques semaines, ET mes vêtements sont un peu trop grands. De bonnes habitudes, la modération et ne pas oublier de se faire plaisir une fois de temps en temps, voilà ma solution. Bien sur il faut perdurer et considérer que nous ne sommes pas au RÉGIME mais plutôt que nous prenons notre santé en main et ce pour la vie.

Bref je nous souhaite de la volonté pour y parvenir. Oui, en augmentant sa masse musculaire, on peut augmenter son métabolisme. Je suis désolé, mais je suis complètement en désaccord avec cette étude. Je crois que écrire des choses pareil enlève tout pouvoir à une personne qui à un désir de perdre du poids. Même si votre métabolisme à été réduit par des diètes à répétitions il est très possible et même facile à mon avis de perdre du poids.

Je crois et suis convaincu qu'avec un peux de créativité toute personnes peut perdre du poids. Le genre d'étude à laquelle vous faites référence, est le genre d'étude fait pour les défaitiste et contenter les gens qui ne veulent pas faire les efforts pour être en santé.

Plusieurs études prouvent le contraire de cette étude. De plus mon expérience personnelle me prouve hors de tout doute que cette étude ne vaut pas grand chose. N'oubliez jamais que "la théorie détermine toujours l'observation". Je suis confronté à ce genre de croyance de la part de mes clients due à ce genre d'étude et article qui cour dans les médias. Pourtant ces même personne perdent du poids et le maintiennent une fois débarrassées ces croyances. Si une personne à la capacité de maintenir sont poids alors elle est capable d'en perdre un point c'est tout!!

Je n'ai aucune crainte à dire que tout le monde peut maigrir à part peut-être une pathologie vraiment particulière, et là encore j'aimerais bien voir ce cas. Évidemment ceci est basé sur mon expérience et mes présentes connaissances alors peut-être que je me trompe.

Mais d'ici là je continue à croire que tout est possible. Si vous voulez envoyez-moi un courriel et je serai disposé à travailler en équipe avec vous si vous avez un client pour lequel votre conclusion serait qu'il n'y a rien à faire. Peut-être que j'arriverai à la même conclusion que vous!! Je crois très fermement à la collaboration et à l'avancement. Merci à vous de prendre le temps d'écrire ce genre d'article qui permettre une discussion et un débat d'opinion. Bien à vous. Avant je mangeais bien Avant je bougeais souvent, Et faut pas manger après le souper Il y a un an, j'ai pris du poids de façon significative pour la première fois de ma vie.

J'ai songé faire un régime, je me suis détestée, j'ai voulu faire des cures, me forcer à faire de l'exercice Et puis j'ai fait une découverte ahurissante. J'ai commencé à prendre soin de moi, à me poser des questions, à reconsidérer tout ce que j'avais appris et j'ai commencé à expérimenter mon corps. Qu'est-ce que c'est avoir faim? Qu'est-ce que c'est se sentir trop plein? Est-ce que je préfère cette sensation ou regime de cotisation independant satiété?

Ah tiens, quand je mange plus lentement, je mange moins et j'ai pourtant plus d'énergie, je ne me sens pas bourrée, mais légère! Au lieu de changer mon alimentation en faveur de tout ce qui est santé, j'ai testé des aliments santé.

Ils se sont inscrits naturellement dans mes préférences, juste parce que j'en ressentais les effets bénéfiques. Même chose pour le sport: je suis de plus en plus sportive et pourtant, je ne me force optifibre minceur 804 Je me rappelle simplement la sensation délicieuse que j'ai après avoir fait de l'exercice, l'impression d'être encore plus vivante et tellement relaxée à la fois Voilà comment je vis depuis un an, en faisant l'expérience de mon corps.

Et je ne me suis jamais sentie si bien! Bonjour, J'aimerais apporter un autre son de cloche. Je n'ai jamais eu de problèmes de poids et souvent on me dit: comme tu es chanceuse. Mais quand je regarde mes habitudes de vie, je réalise que ce n'est pas de la chance, mais que j'ai fait de bons choix. Je marche 1 heure, 5 fois par semaine Quand j'ai faim,je mange mais je ne me bourre pas, nuance.

Je mange de bonnes choses, beaucoup de fruits et de légumes. Je ne suis pas portée à manger du sucre ni des viandes grasses. J'ai passé ces bonnes habitudes à ma famille et nous sommes tous minces. Bonne chance à vous toutes. Bonjour, Je suis une femme de 61 ans qui au départ était tres menue et quiavec les années tout doucement, ai pris des livres qui l'ont amené a une vingtaine de livres en trop.

Souvent j'ai essayé de perdre du poids, sans résultat valable. Je me disaisc'est impossible pour moi, et je laissais tomber. Je ne m'aimais pas ainsi, et il en a résulté que je suis devenue moins coquette, les vêtements 12 ans me faisant beaucoup moins bien.

Et j'ai pris le guide alimentaire canadien, j'ai réduit un peu les portions permises et je suis tout pres de mon but a quelques livres près. Cela ne tient pas du miracle, j'ai mangé moins et mieux.

J'ai laissé de côté les croustilles et le chocolat. Je reste sur ma faim, souvent. Car on ne maigrit pas si on mange a notre faim, oubliez ça! Je prends de grandes marches santé.

Je suis redevenue coquette, car je me trouve plus belle dans les nouveaux vêtements 8 ans. Voilàmon vécu. Je reste convaincue que la perte de poids est accessible a presque tout le mondesauf les personnes ayant un probleme de santé spécifique il faut juste se motiver et accepter d'avoir faim et de se priver des milliers de gourmandises qui s'offrent continuellement a nous.

Si ce n'est pas le cas, garder vos livres en trop. Désoléemais on ne s'en sort pas. On mange on grossit on se prive on maigrit. Une amie qui vous veut du bien Donc pour vous détailler Ma technique, mon histoire est peu commune. J'ai commencé à avoir des symptomes sévères digestifs dû à mon alimentation et j'ai commencé à choisir mes aliments en fonction de ce qui me donnait le plus d'énergie et qui me fesait moins dormir je dormais 18 heures par jours, évidemment je ne pouvais plus travailler.

Donc j'ai fais pendant 1 ans une alimentation sans gras, sans viande et sans sucre. Tout mes symptomes sont dispurues avec ce régime et par ricochet j'ai perdu 70 lbs de retour à mon poid normal lbs. Je mange toujours très légers, sans viande parceque ça me fait très mal à l'estomac et que ça me fait dormiret SANS sucre mais non sans glucides.

Yogourt sans gras sans sucre, margarine RSF, Stévia pour sucrer mes desserts, fromage allegro ou kraft sans gras et beaucoup beaucoup de fruits et légumes, pain, patates, pâtes, riz et un peu de légumineuses. Bref je me suis concentré à avoir plus d'énergie et par ricochet j'ai perdu du poid mais je garde toujours ce régime avec des vitamines liposoluble comme E, K et D plus omega 3 au 3 jours.

Ce régime fais nettoyer le foie et donne un répis à tous les organes digestifs ce qui leur permet de mieux fonctionner.

Je me suis aussi concentrer à mieux dormir et je garde le cap sur mon alimentation et mon sommeil mes deux perles! Je mange des cochonerie seulement lorsque je suis invités che des amis ou lorsque je vais au resto 1 fois par semaines mais dans ce qui m'est offert je choisi quand même le meilleur au resto c'est à dire que je ne mange plus de poutine, de hamburger etc Ça va aller à pâques Plus tard j'intègrerai sûrement le tofu, plus de légumineuse, un peu de poisson, quelques repas du régime alimentation vivante et un peu d'huile d'olive de qualité supérieure ce qui complètera un régime que je pense idéal.

Je crois qu'on a tous notre potentiel d'amaigrissement en effet alors pour conserver son poids faut sans doute trouver "sa façon" à soi de faire. Personnellement quand je fais attention et que je fais de l'exercice ça marche. C'est sur mon obsession de nourriture que je m'interroge, je remarque qu'elle a commencé avec l'introduction de grignotines et de grignotage dans la maison à l'adolescence.

Dans l'enfance on avait pas ces choses chez nous et pas le problème qui va avec non plus. Moi je ne me demande pas comment maigrir mais bien comment guérir de l' obsession de nourriture. Peut-être est-ce d'une façon ou d'une autre une forme de dépendance?

En effet tous ne peuvent pas maigrir. Personnellement à 69 ans je me suis rendue compte qu'avec l'âge un peu moins de vie active j'arrivais quand même à conserver mon poids. Il serait bien de nous donner des tableaux âges, gros ou petits, grandeur afin de cibler le poids idéal.

Bonjour, moi j'ai fait mon premier régime à 12 ans, j'avais 5 livres en trop. Je suis légèrement obèse. J'ai suivi tout le long de ma vie de nombreux régimes tous les ans. J'ai vu une diététicienne qui m'a vu perdre 35 livres et les reprendre. J'ai faim Je fais donc parti du tiers yoyo. Je suis active j'ai pas de voiture je fais 2 heures par semaine d'activités physiques payantes aquaforme et yoga je mange beaucoup de légumes, quelques fruits, le moins de glucides possibles mais je craque à toutes les fins de semaine!

Je ne cherche pas les conseils de ceux qui ont réussis après 30 ans et 6 ans de psy. J'aimerais lire celles qui n'ont pas réussies. Suite à votre articlecela rejoint mes réflexions ; L'heure est à la limitation des dégats Le plus difficile est de se faire accepter par ceux qui pensent que nous sommes des paresseuses! Tout n'est pas noir ou blanc Je suis une de ces personnes qui essaie parfois de perdre du poids et n'y arrive pas.

J'ai un bon excédent de poids, mais ma génétique entre en jeu, puisque je suis la réplique parfaite de ma grand-mère qui elle a pesé plus de lbs la majeur partie de sa vie.

Grâce à ce blogue, je comprends un peu mieux ce qui m'arrive et me sens moins coupable. Je pensais que je n'avais pas assez de volonté pour maigrir. Bonjour à tous Ce message s'adresse à tous, J'ai toujours été en surpoids et aimait surtout le sucré. Suite à des problèmes de genoux je devait perdre quelques kg,mon poid à perdre variait entre 40 lb à l'age de 25 ans et 20 lb en ce moment j'ai 41 ans ce fut un mal pour un bien car sa ma fait réalisée que je devait me prendre en main.

J'ai éssayé comme bien du monde des produits qui se disaient miracle et pas mal onéreux,oui, sa ma fait perdre quelques kg mais,lorsque l'on cesse,à long terme j'en reprenait encore plus je faisait l'effait yoyo.

J'ai découvert par l'intermédiaire d'une amie le programme belle et mince et quel programme,très simple à suivre sans rien pesé,ce n'est pas un régime mais une autre façon de manger santé avec de bons choix d'aliments à acheté car moi pour maigrir je sautait souvent des repas ce qui n'était pas très éfficace,mais maintenant je mange plus qu'avant ,équilibré et je perd du poids c'est génial.

Je pesait avant ma prise en main lb et en 5 semaines j'en suis à lb tout en me faisant plaisir 1 fois par semaine d'une pâtisserie. Je revie,je remet mes vêtements qui étaient devenus trop petits et je suis fière de mon début de réussite car je veut perdre encore un 6 lb ,les personnes du programme sont sympathique et nous encourage à perséveré.

Tout sa pour vous dire que oui il est possible de maigrir en faisant attention à ce que l'on mange. Allez voir leur site vous ne risquer rien à par perdre du poids. Moi j'aimerais bien que ceux qui ont réussi à perdre du poids ne se prennent pas pour des demi dieux dans leur ton culpabilisateur et parfois arrogant.

Moi j'ai réussi à perdre 70 lbs en 6 mois JUSTE avec mon alimentation il y a de ça plus d'un an aucun poids repris et je ne lève jamais le nez sur ceux qui n'ont pas réussi car il y a d'autres problèmes qui existent que ceux de ma petite personne qui est un cas unique. La perte de poids peu être simple ou compliqué mais c'est différent pour chacun et on a tous une relation différente avec la nourriture.

Certaine personne on plus de plaisir à manger que d'autre et apprécie plus les saveurs 1 problème parmis tant d'autre. Pour arriver à perdre du poids il faut se connaitre et trouver soi-même son propre problème. Ça servirait plus à tout le monde. Belle excuse pour manger du McDo! Si tu dis qu'une personne sur trois ne peuvent perdre du poids, comment on explique que les amérindiens étaient tous sveltes avant de nous débarquions?

Plusieurs société ayant l'exercice physique bien ancré dans leur quotidiens fausse les dires de cette article.

Après maintes diètes pour maigrir, j'ai toujours repris le poids que j'avais perdu. C'est beau la motivation, mais je me suis aperçue que mon corps avait une mémoire.

Ce que je lui enlevais, il me le redemandait. Un jour, j'ai dû faire une désintoxication à cause de mon foie engorgé. J'ai fait une cure spéciale recommandée pour des patients trop gros en vue de maigrir avant une opération. J'ai perdu 20 lbs en 2 semaines; cependant mon but n'était pas de maigrir mais de nettoyer mon foie. Donc, j'ai pris l'habitude de faire cette cure deux fois par année: au printemps et à l'automne.

Maintenant, mon cerveau a enregistré le mot cure au lieu du mot diète et je ne suis plus obsédée à penser de vouloir maigrir à tout prix, mais plutôt à faire attention à ma santé! J'ai 54 ans et j'ai un problème de poids très important. Depuis 3 ans, j'ai entrepris une démarche personnelle d'équilibrer mn alimentation et de faire de l'exercice. La première année, j'ai perdu 62 livres, la deuxième année 31 livres et la troisième année fut un enfer où je n'ai fait que reperdre les 10 livres que je reprenais régulièrement.

Alors, pourje vais rajouter la marche à mon exercice quotidien et j'espère reprendre la perte de poids. Je ne suis pas d'accord avec cet article. Il est possible de réactiver son métabolisme mais les objectifs doivent être plus réalistes pour les femmes qui en plus abordent la ménopause. Merci à vous pour cet article. En effet, je suis probablement de celle qui ne peuvent maigrir malgré des efforts continus.

J'ai 40 ans et un surplus de poids d'environ 25 livres. J'ai une glande thyroide qui ne fonctionne pas aussi bien quelle le devrait. J'ai subit plusieurs traitement d'hormone en fertilité, ce qui m'a laissé aussi quelque livres en plus. J'ai une bonne ossature et les femmes de ma famille ne sont pas nécessairement de taille fine. Je mange santé légumes, fruits, grain céréalier, etc.

Bonne journée! Un coup je perds g un coup je les reprends mais je ne décolle plus. Evidemment, la motivation n'est plus là et du coup je fais moins bien le régime avec des entorses, ce qui n'arrange rien évidemment. Un médecin m'avait dit un jour qu'à force de faire le yo-yo avec mon poids, je n'arriverais plus à maigrir. J'ai l'impression qu'il avait raison malheureusement. Je ne sais plus quoi faire!!!! Pas encore membre? Vous avez un accès illimité à une collection exclusive de recettes Montignac à index glycémiques bas!

Soyez les premières à en profiter! Toutes les réponses à cet article :.

J'ai déjà fait des dîners de fruits, efficaces et désaltérants surtout en cette saison Bon courage à tous. Enfin, dans certains cas pathologiques l'amaigrissement s'accompagne d'un début de fonte musculaire qui va participer à la perte de poids.

Il est au début très modeste, mais notable. C'est ce que l'on voit au cours des alitements ne serait-ce que de quelques jours : les muscles non sollicités en raison de l'immobilité vont s'atrophier. Si cette immobilisation se prolonge, la fonte deviendra visible : la silhouette se modifie avec en particulier diminution de la masse des cuisses et des fesses.

Les efforts deviennent pénibles en raison de la fatigue et de l'effort demandé à des fibres musculaires moins nombreuses. Elle s'inscrit donc dans le cadre d'un régime qui va s'étaler sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Plus cet amaigrissement sera lent, plus il sera durable, car le cerveau ne ressent pas cruellement cette disette forcée et il y aura alors peu de risques d'effet yoyo.

Il n'y a dans ce cas aucune perte d'eau, ni aucune perte de sel : l'équilibre hydro-électrolytique n'est pas perturbé.

La perte de graisse s'effectue progressivement, ce qui n'entraîne qu'une majoration très faible de la production de corps cétoniques. L'ensemble du système hormonal a le temps de s'adapter lentement et sans violence. Il n'y a pas de fonte musculaire ni de fatigue.

Le seul inconvénient à cette lenteur, c'est justement… la lenteur qui peut sembler un peu désespérante pour qui veut rentrer dans son maillot de bain le mois suivant. C'est pourquoi ce genre de perte de poids volontaire s'inscrit dans la durée, avec une stratégie bien établie et une motivation qu'il faut arriver à conserver. Elle est alors pathologique comme c'est le cas des cancersdes maladies au long cours, des alitements prolongés, etc. Une perte de poids de ce type doit alerter car elle est généralement le témoin d'un problème de fond.

Outre la cause qui en est à l'origine, cette perte de poids s'accompagne d'une perte des graisses situées sous la peau, ce qui provoque un amincissement certain, mais également de graisses moins mobilisables qui sont souvent constitutives de tissus de soutien profond graisse autour des organes, ligaments profonds, etc.

Cela peut provoquer des perturbations mécaniques, digestives en particulier : constipation, volvulus les intestins qui se tordent brutalement sur eux-mêmehernie hiataleetc. A cette perte de graisses profondes s'associe une fonte musculaire, d'où une fatigue physique importante à pigmentation di, et une augmentation de l'uricémie qui peut provoquer des désordres métaboliques.

L'organisme se met en sommeil et fabrique moins de protéines constitutives : la peau en pâtit puisqu'elle s'amincit et se plisse par manque de fibres de collagène et de fibres élastiques, mais aussi l'os qui perd ses protéines constitutives qui n'ont pu être renouvelées.

Cela provoque une libération du calcium qui y est attaché, et donc une moindre densité osseuse. Les os deviennent plus friables, moins résistants, des tassements et des micro fractures peuvent se produire, ce qui va entraîner des douleurs.

Cette perte de poids involontaire peut être le fait d'une maladie grave, mais aussi le fruit d'une motivation inconsciente.

C'est ce que l'on voit dans les anorexies mentales ou dans les boulimies extrêmes. Il se fait sur plusieurs années. Soit il est le fait d'une maladie au très long cours ou dans l'extrême vieillesse, soit il est le fait d'une sorte d'amaigrissement physiologique que l'ont voit chez les personnes dont la nature est d'être naturellement maigre, ce qui s'intensifie avec l'âge, quoi qu'on y fasse.