Sl commando regiment selection

Publié dans : France Lien permanent Commentaires : Oui, il faudrait surtout interdire à TOUS les militaires qqsoit leurs unités de parler simplement de faire part de leur métier sur Facebook, Instagram et Likedin. C'est effrayant de voir le nombre de militaires qui étalent leurs photos, activités opérationnelles récentes en OPEX ou ailleurs. N'importe quel terroriste peut les retrouver et les menacer ou les éliminier cf l'épisode du malheureux couple de policier tué dans les Yvelines chez lui il y a qq mois.

Oui tout à fais, pendant qu'on y est on leur retire leur carte d'identité, passeport etc Si certain ne sont pas capable d'appliquer la SECOPS, il ne faut pas mettre tous le monde dans le même panier, je vous rappel que le militaire est aussi un citoyen et il vit avec son temps. Et on interdit aussi au policiers; infirmiers, médecins, pompiers autant supprimer tous ces sites alors non?. Et en tant que tel il se doit d'être discret, voire secret. D'autant plus si il est sur la liste éditée ci-dessus.

En oubliant la chose, ce militaire se met en danger lui même cf actualitémet en danger sa famille cf actualité et aussi, met en danger ses camarades d'unité. Ils doivent donc tous se mettre dans "le même panier". La sureté ne s'éparpille pas. Je vis à Montauban cf actualité et quand je croise les jeunes du 17 RGP, dans les rues de la cité, je n'imagine pas, que voulant "vivre avec son temps" ils partent en chasse au Pokemon dans sa base, près du Tarn.

Il n'est plus à sa place, il doit prendre conscience qu'il n'est malheureusement plus en sureté. Il vaut mieux qu'il embarque sur un chalutier et tente de d'attraper des harengs saur. Je me souvient de certains reportages en Afghanistan ou un groupe de soldats progresse dans un village sous le feux des talibans, et certains se filmaient, sympa pour les camarades qui avancent.

Ne parlons même pas de certains militaires brevetés "chasseurs de "pokemons". Oui, c'est comme ce GI's en Afgha qui filme sa progression jusqu'au moment ou il se fait mouché! Cette mode de tout filmé surtout pout les soldats devrait être interdite en opex. La sécurité est violée par la technique. Il y a toujours eu des vantards inconscients qui, par goût de se faire mousser avait besoin de ramener leur fraise.

Mais, ça se limitait à des conversations de comptoir ou dans la famille. Maintenant avec les moyens modernes on peut faire capoter des opérations pointues. Que faire, à part développer l'esprit civique et le sens des responsabilités?

Il ne faut pas devenir paranoïaque non plusaucun dispositif ne permettra à un terroriste isolé ou à un groupe organisé de s'en prendre à des militaires. Depuis des années des soldats en permission ou en quartier libre se font sauvagement agressés sans que cela n' inquiète personne. Des soldats en civil souvent grièvement blessés qui s'en sorte parfois avec des séquelles qui justifient leur placement en position de réforme.

Une situation qui pendant des années a toujours été minimisée par les autorités militaires souffrant difficilement qu'un régiment puisse être présenté comme mal intégré dans la ville. Combien de militaires ont été agressés ces 10 dernières années juste en raison de leur profil de militaire.

C' est effrayant, une armée régulière, maintenant, avance masquée. Sommes-nous si affaiblis? Je m' aperçois qu'il faut être cagoulé.

Enfant de la guerre froide, face au bloc soviétique, nous faisions face à visage découvert. Vous allez me rétorquer que tout à changé, maintenant l'ENI s'en prend aux familles. Pas tout à fait.

Egalement "enfant de la guerre froide", en 75, mes feuilles de permissions portaient le tampon "Autorisé à revêtir la tenue civile". A l'époque c'était à cause du renseignement soviétique et des terrorismes palestinien et d'extrême gauche. Endans la Marine, les feuilles de permission portant en rouge la mention "Autorisé à revêtir la tenue civile" étaient attribués à partir du grade de Quartier-Maître de 1ère Classe équivalent de Caporal Chef et justifiait auprès du contrôleur de la SNCF un billet au prix d'un quart de place.

Dire que cette mention servait à protéger les militaires des espions soviétiques, des terroristes implique que les Matelots et Quartiers-Maîtres de 2ème Classe obligés de voyager en uniforme pouvaient eux être la cible d'attentats. Pour obtenir le numéro de TVA, merci d'appeler le :.

Numéro valable pendant 2 minutes. Notre système est actuellement indisponible. Merci de réessayer dans quelques instants. En savoir plus. Prospectez les entreprises d'Autres organisations fonctionnant par adhésion volontaire de Corse Prospectez les entreprises des Activités des organisations associatives de Corse Voir les sociétés du même secteur. Commander 0 produit sélectionné pour un total de 0. Fiche entreprise : chiffres d'affaires, bilan et résultat Dernières informations sur l'entreprise : Surveillez cette entreprise La surveiller.

Vérification en cours Surveillance de l'entreprise. Puis les deux frégates demeurent sur zone. La FGNE est entrée en action suite au paiement de la rançon et a poursuivi les pirates. Le 10 septembreils libèrent la Française Evelyne Colombo, prise en otage deux jours auparavant par des pirates somaliens qui ont attaqué son catamaran. Une mission complexe, exécutée à la perfection. Bien au contraire, il le fait accélérer.

Depuis la fin de la Guerre froide, la situation internationale a subi de profonds changements en un temps réduit. De nouveaux acteurs sont apparus et avec eux de nouvelles menaces.

Post regiment znaczy wiesz chomikuj

Les forces spéciales espagnoles ont régulièrement évolué, souvent avec une grande rapidité, depuis leur création, sans jamais renoncer aux traditions qui les ont modelées. Changement de coordonnées.