Regime transiente balanço de massa

Le résultat d une simulation de flux par un modèle quelconque ne pourra être considéré comme global, et représentatif d une certaine surface, que si les propriétés du milieu sont homogènes à la même échelle, ce qui est rarement vérifié. Ainsi les paramètres d entrée d un modèle devraient être identifiés à l échelle d application de celui-ci. Ceci peut être limité par la disponibilité de paramètres d entrée représentatifs van Dam, 2et exagéré par la variabilité non seulement horizontale mais verticale des propriétés du sol Jhorar et al.

En général, il n est pas possible de modéliser toute l hétérogénéité de manière déterministe étant donné le volume très grands des calculs engendrés van Dam et Feddes, Une alternative consiste alors à considérer le sol comme un milieu homogène équivalent aux propriétés hydrauliques effectives capables de prédire le comportement moyen des flux Wildenschild et Jensen, Il est donc important de déterminer les paramètres sur regime porsche 550 effectifs à l échelle d application du modèle.

Aux grandes échelles, i. Les méthodes indirectes, comme les PTF Saxton et al. La mise en échelle peut également être utilisée pour régionaliser des modèles de simulation monodimensionnels Kabat et al. Des expériences numériques, avec des modèles hydrologiques distribués, indiquent que des valeurs effectives à l échelle de la maille de calcul fournissent des résultats satisfaisants pour prédire les flux d eau Binley et al.

Matériel et Méthodes Deux parcelles expérimentales aux conditions climatiques contrastées ont été choisies pour ce travail. Cette commune forme partie de la micro-région Cariri Oriental à l intérieur de la région Borborema de l état de la Paraíba. Son climat est de type Bsh, semi-aride, chaud et sec, avec des précipitations d été, et à l indice de précipitation le plus bas de l Etat.

Elle est localisée dans la micro-région Brejo Paraibano S e O. Elle a une altitude moyenne de m. Le climat de cette région est, selon la classification de Köppen, du type As chaud et humide avec une saison pluvieuse au maximum de précipitation en juin et juillet Brasil, Les deux sols sont cultivées avec des haricots Vigna Unguiculata L. Un labour préalable est fait superficiellement avec un grand disque.

Les semences sont plantées à 1 m d intervalle entre rangs, et tous les,8 m sur le rang à une profondeur de 4 à 6 cm.

Regime transiente balanço de massa

Les propriétés physico-hydriques ont été déterminées en suivant un échantillonnage sur une maille carrée de 25x25 m 2 : 8 points sur le sol NF Fig. Des essais d infiltration Beerkan ont été réalisés sur chaque point des R7. La première période correspond à la levée des plantes, après le labour et le semis. La deuxième période à été choisie pendant la phase de croissance végétal maximum de la culture, et la troisième période juste après la récolte Tab.

Pendant la première période, des prélèvements de sol ont été effectués sur chaque point des mailles afin de déterminer les courbes granulométriques. Les paramètres de forme sont supposés être liés à la texture dus sol, quant aux paramètres de normalisation, ils sont liés à la structure du sol Haverkamp et al. Détermination des paramètres de forme : les paramètres de forme sont obtenus à partir des valeurs de M et N de la courbe granulométrique, F D Eq p.

Tout d abord on détermine le paramètre de forme m par l équation proposée par Fuentes Eq p.

Entre 1 à 12 doses de volume constant d eau chaque volume fait de 7 à 25 ml selon le type de sol sont versées successivement dans le cylindre après la disparition de la lame d eau crée par la dose ajoutée précédemment. On enregistre le temps au moment du versement de chaque dose d eau et jusqu à la disparition de la dernière. A partir de la courbe d infiltration observée, I ton détermine les paramètres S sorptivité capillaire et K s, à l aide de l Eq.

L algorithme d optimisation utilisé est celui de R8. Le choix de modèles statistiques c est fondée sur l indice IGF Indicative Goodness of Fit et sur l inspection visuelle des semivariogrammes expérimentaux.

La modélisation de l évaporation d un sol nu à l échelle de la parcelle a été conduite en considérant les propriétés d un milieu effectif. Les résultats ont été analysés en comparant la mesure de l évaporation cumulée, obtenue à l aide de la méthode aérodynamique combinée à la mesure du bilan d énergie méthode aérodynamique mixteaux différentes simulations de l évaporation mono dimensionnelle calculées à l aide du modèle SiSPAT Simple Soil Plant Atmosphere Transfer Model Antonino, ; Braud et al.

Les résultats expérimentaux des flux d évaporation ont été obtenus par Lima Un childrens park rides j R9. A chaque intervalle de variation est associé la valeur du paramètre effectif donnée par l Eq. Elles ont été obtenues à partir de la moyenne arithmétique des valeurs de masse volumique sèche sur chacun des N VC points.

Regime transiente balanço de massa

Le modèle SisPAT décrit les échanges verticaux de chaleur et d eau dans le continuum sol-plante-atmosphère. Les variables de forçage du modèle sont les séries temporelles d humidité et température de l air, vitesse du vent, rayonnement global et atmosphérique, et précipitation. Ce modèle est partagé en quatre modules : le module sol, le module atmosphère, le module sol-plante-atmosphère, et le module sol-plante Antonino, ; Braud et al.

Les caractéristiques hydrodynamiques utilisées sont données dans le Tableau 4 p. La conductivité thermique du sol a été obtenue à l aide du modèle de De Vries Les conditions initiales, en termes de potentiel matriciel et de température, sont données respectivement Figs.

La condition limite inférieure est imposée par les mesures de pression et de température à 4 cm de profondeur. La condition limite supérieure est donnée par les mesures atmosphériques : rayonnement global, température de l air, humidité relative, vitesse du vent et précipitation, mesurées à 1,5 m du sol à l aide d une station micrométéorologique, à l exception du rayonnement atmosphérique obtenu par l Eq.

Les caractéristiques de surface : émissivité, albédo du sol, son données par les expressions de Passerat de Silans Quatre critères statistiques sont utilisés pour analyser les donnes calculées : l erreur quadratique moyen, EQM, le rapport de variations, RD, l efficacité de modélisation, EM, et le coefficient résiduel de masse, CMR, Eq à 2. Résultats et Discussions 4. Les valeurs moyennes obtenues permettent de classer les sols comme silt-sableu et silt-argilo-sableu respectivement pour NF et LA.

Les C. L analyse géostatistique montre que les fractions texturales possèdent une dépendance spatiale modérée selon les critères proposés par Carambella et al. Leur portée supérieure indique une plus grande continuité de la distribution spatiale de la texture sur le sol NF par rapport au sol LA Tab. De la même manière, le pourcentage de silt des deux sols présente les valeurs les plus élevées de l échelle intégrale J : 43,9 et 48,8 m.

Il est donc possible de sélectionner des sous unités considérées homogènes selon la texture des sols. La Fig. Les cartes des fractions texturales : sable, silt et argile, du sol NF, présentent une plus grande ressemblance entre-elles par rapport aux mêmes cartes obtenues pour le sol LA. Les paramètres N et D g Eq p. A l exception de D g sur le sol NF, ils présentent de degrés de signification bas Tab.

Les valeurs de N et D g obtenues sur les sites expérimentaux sont en accord avec celles données par Lassabatère et al. Les valeurs de J sont approximativement un tiers des valeurs des portées des semivariogrammes Tab. Les essais d infiltration ont été regroupés selon la texture du sol. La comparaison des lames d eau infiltrées, avec les différents classes texturales, montre des différences R En analysant la durée d infiltration, on perçoit une variabilité plus grande des durées sur le sol NF où les données texturales sont les plus variables.

Ceci anti ride biocura un effet plus important de l hétérogénéité locale Fig. Pour le NF, la valeur moyenne de masse volumique sèche, en avril, indique une couche de sol très compactée et détruite par le labour sous forme de mottes. Les masses volumiques les plus élevées résultent du fait que le sol a été soumis à des cycles humidification-séchage pendant plusieurs années. Pendant ce mois, la présence de la plante favorise la diminution de la masse volumique sèche à la surface du sol.

Après le labour du sol, en février, il y a eu une diminution de la masse volumique sèche. Puis, il y a eu une augmentation de masse volumique sèche à cause de la consolidation naturelle et ce jusqu en septembre Fig. Les valeurs moyennes des C. Les meilleurs ajustements, quand trouvées structures de corrélation spatiale, ont été obtenus par des modèles sphériques Figure 22 et Pour le mois de juin, le semivariogramme expérimental, traduit l'inexistence de corrélation spatiale entre les points, indiquant un aspect aléatoire pur des mesures.

Dans ce cas, l'effet de pépite aurait pu être mieux caractérisé par des mesures à intervalles inférieurs à 25 m.

Les paramètres des semivariogrammes normalisés sont donnés Tableau 1 p. La dépendance spatiale est inférieure, comme le montre la figure 23a p. Pendant la période de juin à décembre, les cycles de humidification-séchage ont une fréquence plus importante, mais avec des durées plus courtes Fig.

Après juillet, il y a une alternance entre les périodes de humidification-séchage et de sécheresse plus accentuée, avec une augmentation progressive de celle-ci. On observe, Fig. Ce comportement se maintien pendant les mois qui précédent le labour du sol.

Ils présentent des portées très élevées. Les valeurs de C ont une dépendance spatiale modérée Fig. Pour le sol LA, les semivariogrammes des ces variables présentent également une structure sphérique Fig. Egalement, comme il fallait s y attendre, il existe une ressemblance entre ces cartes et celles de fractions texturales Fig.

L analyse des cartes isovaleurs Fig. Cela peut être attribué au labour du sol pendant le mois d avril qui favorise une homogénéisation de la couche superficielle. Cette hétérogénéité de comportement hydraulique reflète l'hétérogénéité de la structure des pores dans la couche de surface de l Alluvion NF suite à la préparation du terrain pour la culture, et aux cycles de séchage et d humidification qui se sont produits entre juin et décembre Figure 21a p.

Le Tableau 14 p. A l exception de S, les autres paramètres présentent une variabilité comparable. Conformément à l'analyse de la variance des propriétés hydrodynamiques du sol LA, décrite dans l'appendice D, les valeurs de lns n'ont pas de différences statistiques entre février et septembre. Les valeurs de lnk s, n'ont présenté de différences significatives ; les valeurs moyennes mensuelles sont donc considérées égales. Parmi les propriétés analysées du sol NF, la seule à présenter une structure spatiale pour les trois mois a été le ln k s.

Pour le premier mois, le semivariogramme de ln s a présenté une structure sphérique. Pour les mois suivants, juin et décembre, les semivariogrammes n ont pu être représentés que par un modèle linéaire Fig.

En accord avec les valeurs de C, la dépendance spatiale diminue avec le temps. La valeur de K s présente une dépendance spatiale pour les trois mois. En avril, la portée a été supérieure R En accord avec les valeurs de J, les distances de corrélation de ln k s diminuent avec le temps Tab.

Dans ce cas, on peut utiliser la portée comme longueur caractéristique. L analyse géostatistique des paramètres hydrodynamiques du sol LA est présentée dans la Figure 32 p. En février, hormis ln stous les paramètres ont une dépendance spatiale Tab. En mai, ln k s ne présente pas de dépendance spatiale, et en septembre ln s a une dépendance spatiale faible. Les valeurs de l effet de pépite reflètent une variabilité non expliquée, ou une variabilité probablement non détectée par les distances de la maille d échantillonnage.

Signification de "transiente" dans le dictionnaire portugais

Par rapport au critères de Cambardella et al. Ceci se reflète également sur les valeurs de l échelle intégrale J qui présentait des valeurs proches des distances d échantillonnage. On observe en botox erste wirkung que les zones de sol les plus conductrices sont celles qui possèdent les valeurs de sorptivité les plus élevées Fig.

Seulement pendant le dernier mois, nous avons obtenu une variance spatiale aléatoire Fig. Les cartes de ln s et de ln k s ne montrent pas de variance spatiale Fig. L analyse temporelle des cartes de ln s entre les trois mois, montre que mai et septembre se ressemblent. Les autres propriétés ne gardent pas de variance spatiale entre les trois mois, montrant ainsi une non stationnarité spatiale et temporelle.

Ces périodes correspondent aux périodes de séchage de la couche de surface du sol. Les valeurs totales d évaporation, obtenues par la méthode aérodynamique mixte valeurs expérimentales sont 22,67 mm NF et 27,9 mm LA.

Les valeurs d évaporation simulées en considérant PE1 sont supérieures aux valeurs expérimentales pendant toute la période de simulation et pour les deux sols. On observe, par rapport aux données expérimentales, que pour PE1, il n y a pas de réduction des valeurs journalières d évaporation, indiquant ainsi que l évaporation reste dans la première phase pendant toute la période c.

Contrairement à PE1, les propriétés effectives PE4 conduisent à une limitation rapide par le sol de l évaporation sur le sol NF à partir du deuxième jour Fig. L'analyse qui compare les valeurs mesurées et simulées d évaporation est résumée dans le Tableau 17 p.

L écart relatif, RD Eq p. En ce qui concerne l efficacité de la modélisation variable EM, Eq. La propriété effective PE1 semble être la moins appropriée car elle surestime systématiquement l'évaporation cumulée dans les deux parcelles expérimentales.

Cette dernière partie du travail a été conduite par la comparaison entre les mesures de l évaporation cumulée, mesurée par la méthode aérodynamique mixte, et les résultats de la modélisation du bilan d énergie et de masse en utilisant le modèle SiSPAT Antonino, ; Braud et al.

Etant donné que ces paramètres sont reliés à la texture du sol, leur cartographie présente une faible variation saisonnière. Les valeurs de ln k s pour le sol NF ont une dépendance spatiale importante pour les trois mois d essais : avril, juin et décembre.

Une dépendance spatiale analogue est observée pour le sol LA, en mai, suite au labour du sol. Les autres mois, et pour le sol LA, montrent un comportement aléatoire indiquant que la possible de dépendance spatiale n est pas détectée par la maille d échantillonnage.

Pour le sol NF, il est permis de penser que l effet de la R Cette observation est confirmée par les cartes d isovaleurs de ln k s. L analyse mensuelle de ln k s pour le sol LA indique une forte variation spatiale et temporelle. Le paramètre h g est le plus sensible aux variations à courte distance. Les valeurs des semivariogrammes pour ln h g du sol NF présentent un comportement purement aléatoire pour les trois mois. Pour le sol LA, les valeurs de ln h g montrent une variation temporelle les deux premiers mois : février et mai.

Les cartes d isovaleurs traduisent également ce comportement aléatoire, et ne montrent pas de corrélation entre les différents mois. Les valeurs de l'évaporation cumulée obtenues par la méthode aérodynamique ADsur l Alluvion NFdiffèrent statistiquement des valeurs simulées par SiSPAT en utilisant la propriété effective PE1; tandis que pour le Latosol LAles valeurs de l'évaporation cumulée obtenue par AD, diffèrent statistiquement des valeurs simulées en utilisant les propriétés effictives PE1 et PE4.

En conclusion, des analyses de milieu équivalent, parmi le quatre options étudiées, les hypothèses de modélisation qui décrivent le mieux l évaporation sont PE2 et PE3 pour les deux sols, plus PE4 pour le sol NF seulement.

L hypothèse la moins bien adaptée pour tous les cas est PE1. A l échelle de la parcelle, il est donc possible de construire des propriétés hydrodynamiques effectives issues de la méthode Beerkan. À Marcleide, minha esposa, por ter me acompanhado em todos os momentos. Je tiens également à remercier M. Je remercie également tous les chercheurs et fonctionnaires du LTHE. Je souhaite exprimer ma profonde gratitude à mon directeur de thèse, Rafael Angulo- Jaramillo, pour les connaissances qu il m a transmises et pour son attention et sa disponibilité.

Classes texturais dominantes dos solos nos sítios experimentais, a NF e b LA. Semivariogramas normalizados escalonados experimentais e teóricos das frações argila, silte e areia dos dois sítios experimentais.

Mapa de isolinhas para as percentagens de argila, silte e areia no NF e no LA. NF: Semivariogramas normalizados escalonados experimentais e teóricos das propriedades físico-hídricas. LA: Semivariogramas normalizados escalonados experimentais das propriedades físico-hídricas. NF: Semivariogramas normalizados escalonados experimentais e teóricos de lns mm.

Eduardo SOARES DE SOUZA

LA: Semivariogramas normalizados escalonados experimentais e teóricos de lns mm. Publicações sobre a estrutura espacial de K s. Adaptado de Sobieraj et al. Estatística dos componentes texturais. Albert Malvino, David J. Bates, Barbara J. Bain, Für sehr schnelle, transiente Leistungsmessungen hat Yokogawa den Leistungsanalysator WT entwickelt. Die neue Gerätegeneration wartet gegenüber O choque cataclísmico conhecido como transiente vermelho faz com que elas se fundam e emitam um brilho mais forte que o de uma nova, porém menos Transiente globale Amnesie Wenn das Gedächtnis Pause macht.

Als transiente globale Amnesie Schlaganfall und transiente ischämische Attacke: Asymptomatisches …. Nach einem ischämischen Schlaganfall empfehlen die aktuellen Leitlinien ein EKG über mindestens 24 Stunden, um ein — häufig subklinisches Vollständig: transitorische auch transiente ischämische Attacke.

Transiente Technik: Smartphones, die sich in Luft auflösen. Transient kommt aus dem Lateinischen und bedeutet so viel wie vorübergehend. Em oito anos de existência, a empresa coleciona uma extensa lista de apoios a projetos culturais, sociais e esportivos.

Chaque tableau donne une dimension esthétique inédite sur un site industriel et invite toutes les personnes qui le fréquente à porter un regard différent sur son travail.

O resultado superou todas as expectativas. A experiência dos artistas na UTE Norte Fluminense foi registrada e catalogada em um livro de fotografias, lançado pela Aliança Francesa.

Un musée à ciel ouvert : La centrale Traditionnellement arides, les sites industriels sont rarement des espaces dédiés aux arts.

Le résultat va bien au-delà des attentes. Les peintures sont le fruit de nombreux échanges entre les artistes et les salariés de la centrale. Tous ont pu participer et accompagner de près le processus créatif. Au gré des déplacements sur le site, les peintures surgissent des tours de refroidissement, des murs des bâtiments administratifs, des conduites, des réservoirs.

Les compositions appellent à la réflexion et offrent un moment de rêverie. UTE Norte Fluminense offre des stages avec de fortes perspectives de conversion en emploi stable. Projetos culturais Utilizando recursos provenientes de incentivos fiscais ou de desembolsos espontâneos, a empresa patrocinou em Glaziou e as raízes do paisagismo no Brasil. Cuidadoso trabalho de pesquisa que revisita o Rio de Janeiro em um período de enorme efervescência cultural — a primeira metade do século XX Maria Klonowska Arte e Vida.

Livres Glaziou e as raízes do paisagismo no Brasil Glaziou et les racines du paysagisme au Brésil. Une oeuvre qui décrit le Rio de Janeiro de la première moitié du XXème siècle, periode de forte effervescence culturelle. Maria Klonowska Arte e Vida. Ces films seront diffusés dans le cadre de campagnes nationales, dans des cinémas, des écoles, ou à la télévision. Soutien au Club multisport de Flamengo, à Rio de Janeiro, pour la préparation des gymnastes de la sélection olympique feminine.

Parrainage du projet Ramer vers le Futur pour préparer des athlètes de haut niveau en canoé-kayak. Rio de Janeiro - RJ. Nous avons examiné les états financiers de la Centrale thermique Norte Fluminense S.

Les notes explicatives font partie intégrante des états financiers. Circulante Courant Contas a pagar e fornecedores — nota 12 Factures à payer et fournisseurs - Note Dividendos adicionais Lucros propostos acumulados Dividendes Bénéfices supplécumulés mentaires proposés Empréstimos e financiamentos — juros Emprunts et financement - intérêts Hedge Couverture Variações em: Variations :.

Dividendos e juros sobre capital próprio pagos a acionistas Dividendes et intérêts sur capitaux propres versés aux actionnaires. La Centrale thermique Norte Fluminense S. Este contrato tem prazo de 20 anos, podendo ser prorrogado por mais 10 anos. Le 29 juilletla quantité journalière totale de gaz a été ajustée à 3, millions de m3. A Companhia adotou todas as normas, revisões de normas e interpretações técnicas emitidas pelo CPC que estavam em vigor em 31 de dezembro de Les montants ont été arrondis au millier près, sauf indication contraire.

Todas as informações financeiras apresentadas em Real foram arredondadas para o milhar mais próximo, exceto quando indicado de outra forma. Devises étrangères Les transactions en devises ont été converties en BRL au taux de change en vigueur à la date de la transaction.

Les actifs et les passifs monétaires maigrir tapis de marche kettler et calculés en devises ont été convertis en BRL au taux de change de la date de clôture. Bien que la Direction révise périodiquement ses hypothèses et ses jugements, des écarts peuvent se produire entre ces estimations et les véritables résultats.

Les politiques comptables décrites ci-dessous ont été appliquées de façon homogène à toutes les périodes concernées par ces états financiers. Les placements financiers sont évalués à leur juste valeur par le résultat. Les coûts de transaction, après la comptabilisation initiale, sont mentionnés au compte de résultat comme réalisés. Emprunts et créances — Ce sont des actifs financiers à paiement fixe ou calculable qui ne sont pas cotés sur le marché actif.

Ces actifs sont comptabilisés initialement à leur juste valeur augmentée des coûts de transaction qui leur sont attribuables. Après la comptabilisation initiale, les emprunts et créances sont évalués à leur coût amorti par la méthode des intérêts réels, après déduction des pertes pour réduction de la valeur recouvrable. Les dérivés incorporés sont séparés de leurs contrats principaux et enregistrés individuellement si les caractéristiques économiques et risques du contrat principal et du dérivé incorporé ne sont pas intrinsèquement liés.

Ces produits dérivés sont initialement reconnus à leur juste valeur ; les coûts de transaction qui leur sont attribuables sont constatés au résultat après avoir été réalisés. Après la comptabilisation initiale, les dérivés sont enregistrés à leur juste valeur et les variations sont portées au compte de résultat.