Comment maigrir du visage islam kadhafi

Muammar al-Kadhafi nous a empêché de les brûler, quand nous aurions pu, Il nous a empêchés de faire sauter les puits de pétrole, je lui avais dit de frapper comme cible l'aéroport de Tripoli avant sa chute, mais il a refusé, mais qui va les protéger de nous? Et qui aura pitié d'eux? Je vais les brûler jusqu'à que ma mère Safiya Hajja ne recommencera pas à sourire, et jusqu'au moment qu'elles soit heureuse.

Ils ne sont pas courageux, et ils ne le seront jamais, et le martyr al Mu'tassim l'a démontré bien. Je suis le fils de mon père, je suis le frère d'al Mu'tassim, et je suis le fils de la Libye Et je suis l'un des milliers qui a hérité les blessures et le sang, et nous allons honorer le sang des victimes de la Libye, jusqu'à au moment que seront poursuivis leurs assassins dans le monde entier, jusqu'à l'instant que la terre les fais disparaître dans ses viscères.

Saif al-Islam al-Gheddafi lancia un messaggio al popolo libico: "Assicuro la mia famiglia, mia madre e i miei fratelli che sto bene. E ai fedelissimi del popolo libico, vi dico che se potevamo mollare prima che tutto questo prezzo fosse pagato, ora abbiamo superato la linea di non ritorno, l'abbiamo superato con il sangue che è stato versato, e con loro i ratti della NATOche cercano di fare inginocchiare dei coraggiosi, che non possono che inginocchiarsi ad Allah.

Io in questo momento storico, in questo caso, voglio rendere chiaro il destino, perché alcune persone vedono che tutto è ormai finito, ma la verità è che tutto è appena iniziato. Sono fedele alla difese della Libia, e voglio vendicarmi dei traditori e degli assassini che hanno mostrato il loro volto al mondo. E anche se io non credo in questi atti, le loro azioni mi spingono con forza a cambiare il loro giorno nella loro notte e la loro notte nel loro inferno, e a piantare morte e paura ovunque siano!

Invito tutti i credenti nella mia causa, che condividono con me l'amore per l'onorevole Libia, e sono molto, coloro che condividono con me la sensazione di perdere una persona vicina al proprio cuore, e sono molti, quelli che condividono con me la cicatrice, la vendetta e il dovere alla resistenza, li chiamo non per riprendersi una corona perduta, ma per fare ritrovare alla Libia la libertà perduta, per recuperare l'onore perduto. Hanno acceso il fuoco, per bruciarli, hanno sparso sangue, in modo da lasciare che il fiume di sangue esploda, non avremo mai pietà di loro!

La NATO di sicuro, anche se non ha fermato le sue operazioni, non sarà in grado di proteggerli nelle loro case, nelle loro auto, nelle loro celebrazioni e nei loro luoghi di lavoro. Muammar al-Gheddafi ci ha impedito di bruciarli, quando avremmo potuto, ci ha impedito di fare esplodere i pozzi petroliferi; gli avevo detto di colpire l'aeroporto di Tripoli prima che Tripoli cadesse, ma si era rifiutato, ma chi li proteggerà da noi?

E chi avrà pietà di loro? E fino a quando Aisha non avrà più tristezza nel suo cuore e sarà felice. Aucune expression ne se lisait sur son visage, mais il semblait en bonne santé, malgré ses blessures aux doigts, toujours selon ces images.

Un porte-parole de la Cour pénale internationale CPI avait rappelé plus tôt dans la journée qu'un " mandat d'arrêt a été lancé par la CPI. Les autorités libyennes ont donc l'obligation de coopérer avec la Cour". Selon ce principe de complémentarité, la CPI ne peut poursuivre des auteurs de génocide, crimes contre l'humanité ou crimes de guerre que lorsque la justice nationale n'a pas la volonté ou est dans l'incapacité de mener à bien une enquête ou des poursuites.

Le Premier ministre libyen a indiqué que Seif al-Islam se trouvait " sous le contrôle des thowar combattants de Zenten " qui l'ont capturé. Lors d'une conférence de presse à Tripoli, le chef " des opérations des thowar révolutionnaires de Zenten ", Bachir Taïb, a ensuite annoncé que ses hommes avaient " arrêté Saïf al-Islam avec trois de ses collaborateurs dans la région d'Oubari ".

Agé de 39 ans, Saïf al-Islam a longtemps semblé vouloir moderniser son pays et normaliser les relations avec l'Occident. Mais dès le déclenchement de l'insurrection à la mi-février, il n'a eu de cesse de tenir un langage guerrier, luttant bec et ongles de essayer de sauver le régime de son père.

Depuis le 27 juin, il fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la CPI sur des soupçons de crimes contre l'humanité. Il est accusé d'avoir joué un " rôle-clé dans la mise en oeuvre d'un plan " conçu par son père pour " réprimer par tous les moyens " le soulèvement populaire.

Comment donner du volume aux cheveux islam femme

Le conflit s'est achevé le 23 octobre avec la proclamation par le CNT de la " libération totale " du pays, trois jours après la mort de Mouammar Kadhafi, tué après sa capture à Syrte dans l'est libyen par des combattants du CNT.

Le mandat d'arrêt de la CPI visait également l'ancien dirigeant lui-même, ainsi qui son beau-frère Abdallah Al-Senoussi, ancien chef des services de renseignements.

Des sources sécuritaires nigérienne et malienne ont affirmé que Abdallah Al-Senoussi s'était réfugié fin octobre au Mali. Bachir Taïb a déclaré ne pas avoir d'informations à son sujet. Mais le " Conseil des thowar " de Tripoli, présidé par Abdallah Naker, originaire de Zenten, a affirmé en citant des témoins que Abdallah Al-Senoussi avait été vu dans la région d'al-Guirah, dans le sud libyen. A Tripoli, des klaxons et des tirs de joie ont retenti pour célébrer l'annonce de l'arrestation de Saïf al-Islam.

Dans la matinée, la capitale avait bruissé de rumeurs sur cette capture du fils le plus en vue de Mouammar Kadhafi. Saïf al-Islam n'était plus apparu en public depuis la nuit du 22 au 23 août lorsque, donné pour capturé par la rébellion, il avait paradé devant les journalistes étrangers en assurant que tout allait " bien " à Tripoli, quelques heures avant la chute du QG de Kadhafi dans la capitale. Le 9 novembre, le procureur de la CPI, Luis Moreno-Ocampo, avait assuré que son arrestation n'était qu'une " question de temps ".