Seroquel xr 50 mg prise de poids zoloft

Pour les autres troubles, cela est variable, mais un suivi régulier doit être effectué tout au long du traitement. Beaucoup mieux depuis que je le prends au point de vue du moral. Merci à la vie. Merci merci merci merci. Sinon assez efficace. Je pleure beaucoup moins et voit moins tout en noir. Je ne supporte plus celui-ci. Cependant les épisodes dépressifs sont fréquents.

Il est tout de même à noter que la sertraline a amélioré globalement mon état général. Il est nécessaire de se prendre en main même s cela est très difficile. Médicament qui fait grand bien. Envie de revivre. Me sens mieux. Mais cela fait maintenant 2 mois que je suis ce traitement correctement, et je vois une amelioration dans mon comportement.

Sinon sa fait depuis 8 jours que je le prends et je ressens aussi des effets secondaires : aggresivitéfatigue modéré voir intenseperte de sensations comme un zombiesomnolence faible. Par contre, je ne ressens aucun effet sur la dépression. Cela a bien duré quelques mois. Angoisses stabilisées, dépression atténuée, phases hypomaniaques quasi disparues, pensées suicidaires beaucoup plus rares.

Sevrage de mg a mg sur un mois difficile avec retour d effets secondaires. Ai du repasser à mg cause environnement trop angoissant à gérer. En somme atténuation de tout sentiment ressenti.

Mais je suis toujours un peu angoissée et toujours des troubles obsessionnels compulsifs. Mauvaise expérience pour moi. Hallucinations, trou de mémoire, fatigue, bouffée de chaleur, anxiété décuplée, nausée, maux de ventre, diarrhée, colère inexpliquée, sommeil non réparateur sans rêves. Les implications à long terme sur le développement cognitif et comportemental ne sont pas connues. Lors d'études cliniques contrôlées aide minceur cuisse placebo chez des enfants et des adolescents, la quétiapine était associée à une augmentation de fréquence des symptômes extrapyramidaux EPS par rapport au placebo chez des patients traités pour schizophrénie, manie bipolaire et dépression bipolaire voir rubrique Effets indésirables.

La dépression est associée à une augmentation du risque de pensées suicidaires, d'auto-mutilation et de suicide événements de type suicidaire. Ce risque persiste jusqu'à obtention d'une rémission significative. L'amélioration clinique pouvant ne pas survenir avant plusieurs semaines de traitement, les patients doivent être étroitement surveillés jusqu'à obtention de cette amélioration.

Prise de poids et cancer des ovaires

L'expérience clinique montre que le risque de suicide peut augmenter au tout début du rétablissement. De plus, les médecins doivent considérer le risque potentiel d'événements de type suicidaire après l'arrêt brutal du traitement par la quétiapine, en raison des facteurs de risque connus pour la maladie traitée.

D'autres troubles psychiatriques pour lesquels la quétiapine est prescrite peuvent également être associés à une augmentation du risque d'événements liés au suicide. De plus, ces troubles peuvent s'accompagner d'épisodes dépressifs majeurs. Les mêmes mesures de précaution que celles observées lors du traitement des patients présentant des épisodes dépressifs majeurs doivent également être appliquées lors du traitement des patients présentant d'autres troubles psychiatriques.

Les patients qui présentent des antécédents d'événements liés au suicide ou qui présentent un niveau important de pensées suicidaires avant l'instauration du traitement courent un plus grand risque de pensées suicidaires ou de tentatives de suicide et doivent être surveillés étroitement pendant le traitement.

Une méta-analyse d'essais cliniques, contrôlés versus placebo, portant sur l'utilisation d'antidépresseurs chez des adultes présentant des troubles psychiatriques a mis en évidence une augmentation du risque de comportement suicidaire sous antidépresseurs, par rapport au placebo, chez les patients de moins de 25 ans.

Une surveillance étroite des patients, et en particulier des patients à risque élevé, est nécessaire en cas de traitement médicamenteux, surtout au début du traitement et après un ajustement de la dose. Les patients et les personnes qui les soignent doivent être prévenus de la nécessité de détecter la survenue d'une aggravation clinique, d'un comportement suicidaire, ou de pensées suicidaires et de tout changement inhabituel du comportement, et de consulter immédiatement un médecin en cas d'apparition de ces symptômes.

Une étude de population rétrospective de quétiapine pour le traitement des patients avec un trouble dépressif majeur a montré un risque accru d'automutilation et de suicide chez les patients âgés de 25 à 64 ans sans antécédents d'automutilation lors de l'utilisation de la quétiapine avec d'autres antidépresseurs. Etant donné le risque d'aggravation du profil métabolique, incluant des changements sur le poids, la glycémie voir hyperglycémie et les lipides, observé au cours des études cliniques, les paramètres métaboliques des patients devront être évalués à l'initiation du traitement et régulièrement contrôlés au cours du traitement.

Lors d'études cliniques contrôlées versus placebo chez des patients adultes, la quétiapine était associée à une augmentation de la fréquence des symptômes extrapyramidaux EPS par rapport au placebo chez les patients traités pour des épisodes dépressifs majeurs dans les troubles bipolaires et dans le trouble dépressif majeur voir rubriques Effets indésirables et Propriétés pharmacodynamiques.

L'utilisation de la quétiapine a été associée à l'apparition d'une akathisie, caractérisée par une agitation subjectivement désagréable ou inquiétante et la nécessité de bouger souvent liée à une incapacité à rester tranquillement assis ou debout. Ce tableau survient principalement au cours des premières semaines du traitement. Une augmentation de la dose peut s'avérer nuisible chez les patients qui développent ces symptômes.

En cas d'apparition de signes et de symptômes de dyskinésie tardive, une réduction de la dose ou l'arrêt du traitement par quétiapine devra être envisagé. Les symptômes de dyskinésie tardive peuvent s'aggraver ou même survenir après l'arrêt du traitement voir rubrique Effets indésirables. Le traitement par la quétiapine a été associé à une somnolence et à des symptômes apparentés, tels qu'une sédation voir rubrique Effets indésirables.

Lors d'études cliniques relatives au traitement de patients présentant une dépression bipolaire ou un trouble dépressif majeur, l'apparition des symptômes était généralement observée dans les 3 premiers jours du traitement et était principalement d'intensité faible à modérée. Les patients qui présentent une somnolence d'intensité sévère peuvent nécessiter un suivi rapproché pendant au koffee botox for hair 2 semaines à partir du début de la somnolence ou jusqu'à amélioration des symptômes ; l'arrêt du traitement peut parfois s'avérer nécessaire.

Seroquel xr 50 mg prise de poids zoloft

Le traitement par la quétiapine a été associé à une hypotension orthostatique et à des sensations vertigineuses associées voir rubrique Effets indésirables qui, comme la somnolence, apparaissent habituellement au cours de la période d'adaptation posologique initiale. Cela peut augmenter la survenue de blessures accidentelles chuteparticulièrement dans la population âgée. Dès lors, les patients doivent être avertis de la nécessité d'être prudents jusqu'à ce qu'ils soient familiarisés avec les effets possibles du médicament.

La quétiapine doit être administrée avec précaution chez les patients présentant une maladie cardiovasculaire connue, une maladie cérébrovasculaire ou tout autre facteur prédisposant à l'hypotension. Il convient d'envisager une réduction de la dose ou une augmentation plus progressive si une hypotension orthostatique survient, particulièrement chez les patients présentant une affection cardiovasculaire sous-jacente. Le syndrome d'apnées du sommeil a été rapporté chez des patients recevant de la quétiapine.

Dans des études cliniques contrôlées, aucune différence de fréquence des convulsions n'a été observée chez les patients sous quétiapine ou placebo. Aucune donnée n'est disponible sur l'incidence des convulsions chez les patients ayant des antécédents de troubles convulsifs. Comme pour les autres antipsychotiques, la prudence est recommandée lors du traitement de patients ayant des antécédents de convulsions voir rubrique Effets indésirables. Le syndrome malin des neuroleptiques a été associé au traitement par antipsychotiques y compris la quétiapine voir rubrique Effets indésirables.

Les manifestations cliniques comprennent une hyperthermie, une altération de la conscience, une rigidité musculaire, une dysautonomie et une augmentation de la créatine phosphokinase. Dans ce cas, le traitement par la quétiapine doit être arrêté et un traitement médical approprié instauré.

Dans la plupart des cas, la neutropénie sévère est survenue dans les deux mois après l'instauration du traitement par la quétiapine. Il n'existait pas de lien évident avec la dose. Des cas fatals ont été rapportés au cours de l'expérience post-commercialisation.

Les possibles facteurs de risque de neutropénie comprennent la préexistence d'un nombre peu élevé de globules blancs sanguins et des antécédents de neutropénie induite par des médicaments. Cependant, certains cas ont été rapportés chez des patients n'ayant pas de facteurs de risque préexistants. La survenue d'une neutropénie doit être surveillée chez les patients présentant une infection ou de la fièvre, particulièrement en l'absence de facteur s de risque connu set doit être prise en charge de manière cliniquement appropriée.

Une numération leucocytaire et une numération absolue des neutrophiles NAN devront être réalisées chez ces patients, particulièrement en l'absence de facteurs prédisposants. La norquétiapine, un métabolite actif de la quétiapine, a une affinité modérée à forte pour plusieurs sous-types de récepteurs muscariniques.

Ceci contribue à la survenue d'effets indésirables reflétant les effets anticholinergiques lorsque la quétiapine est utilisée aux doses recommandées, lorsque la quétiapine est utilisée de façon concomitante avec d'autres médicaments ayant des effets anti-cholinergiques ou en cas de surdosage.

La quétiapine doit être utilisée avec précaution chez les patients recevant des médicaments ayant des effets anticholinergiques muscariniques.

La quétiapine doit être utilisée avec précaution chez les patients présentant un diagnostic actuel ou des antécédents de rétention urinaire, d'hypertrophie de la prostate cliniquement significative, d'obstruction intestinale ou des troubles associés, d'augmentation de la pression intraoculaire ou de glaucome à angle fermé. Voir rubriques Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactionsEffets indésirablesPropriétés pharmacodynamiques and Surdosage.

Voir aussi rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions. L'utilisation concomitante de quétiapine et d'un puissant inducteur des enzymes hépatiques, comme la carbamazépine ou la phénytoïne, diminue significativement les concentrations plasmatiques de quétiapine, ce qui regime juridico intermediarios de credito affecter l'efficacité du traitement par la quétiapine.

Chez les patients traités par un inducteur des enzymes hépatiques, le médecin ne prescrira la quétiapine que s'il estime que les bénéfices de la quétiapine l'emportent sur les risques liés à l'arrêt de l'inducteur d'enzymes hépatiques.

Il est important que tout changement du traitement par inducteur soit graduel et qu'il soit remplacé si nécessaire par un médicament non inducteur p. Une prise de poids a été rapportée chez des patients traités par la quétiapine. Celle-ci doit être contrôlée et prise en charge sur le plan clinique de façon appropriée conformément aux recommandations sur l'utilisation des antipsychotiques voir rubriques Effets indésirables et Propriétés pharmacodynamiques.

Dans certains cas, une augmentation antérieure du poids corporel a été rapportée, ce qui peut être un facteur prédisposant. Une surveillance clinique appropriée est préconisée conformément aux recommandations sur l'utilisation des antipsychotiques. Chez les patients traités par un antipsychotique, y compris la quétiapine, la recherche régulière de signes et symptômes d'hyperglycémie tels que polydipsie, polyurie, polyphagie et faiblesse doit être effectuée et les patients présentant un diabète sucré ou des facteurs de risque de diabète sucré doivent être contrôlés régulièrement afin de dépister toute détérioration du contrôle de la botox for neck pain sydney. Le poids doit être contrôlé régulièrement.

Des augmentations des triglycérides, du cholestérol LDL et du cholestérol total, et des diminutions du cholestérol HDL ont été observées au cours d'études cliniques avec la quétiapine voir rubrique Effets indésirables. Ces changements lipidiques devront être pris en charge de manière cliniquement appropriée.

Seroquel xr 50 mg prise de poids zoloft

Lors des essais cliniques et en cas d'utilisation conforme au RCP, la quétiapine n'était pas associée à un allongement persistant de l'intervalle QT en valeur absolue. Après commercialisation, un allongement de l'intervalle QT a été rapporté avec la quétiapine administrée aux doses thérapeutiques voir rubrique Effets indésirables et lors de surdosages voir rubrique Surdosage.

Comme c'est le cas pour d'autres antipsychotiques, la prudence est recommandée lorsque la quétiapine est prescrite à des patients présentant une maladie cardiovasculaire ou des antécédents familiaux d'allongement du QT. La prudence est également recommandée lorsque la quétiapine est prescrite soit avec des médicaments connus pour allonger l'intervalle QT, soit avec des neuroleptiques, en particulier chez les personnes âgées, chez les patients avec un syndrome du QT long congénital, en cas de décompensation cardiaque congestive, d'hypertrophie cardiaque, d'hypokaliémie ou d'hypomagnésémie voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions.

Le traitement par quétiapine devra être réévalué chez les patients pour lesquels une cardiomyopathie ou une myocardite est suspectée. Après un arrêt brutal de la quétiapine, des symptômes aigus de sevrage ont été rapportés tels qu'insomnie, nausées, céphalées, diarrhées, vomissements, sensations vertigineuses et irritabilité.

Un sevrage progressif sur une période d'au moins une à deux semaines est souhaitable voir rubrique Effets indésirables. La quétiapine n'est pas approuvée dans le traitement des patients atteints de psychose liée à une démence. Lors d'essais cliniques randomisés contrôlés versus placebo sur des populations atteintes de démence, le risque d'effets indésirables cérébrovasculaires était presque triplé avec certains antipsychotiques atypiques. Le mécanisme responsable de cette augmentation du risque n'est pas connu.

Une augmentation du risque d'effets indésirables ne peut serum anti age premiere ride yeux exclue avec d'autres antipsychotiques ou dans d'autres populations de patients.

La quétiapine doit être utilisée avec précaution chez les patients présentant des facteurs de risque d'accident vasculaire cérébral. Une méta-analyse a signalé que les patients âgés atteints de psychose liée à une démence ont un plus grand risque de décès sous antipsychotiques atypiques que sous placebo.

Les patients inclus dans ces études sont décédés pour des raisons diverses qui étaient prévisibles dans cette population. Une étude de population rétrospective de quétiapine pour le traitement des patients avec un TDM a montré un risque accru de décès pendant l'utilisation de la quétiapine chez les patients âgés de plus de 65 ans. Cette association n'était pas présente quand les patients atteints de la maladie de Parkinson ont été retirés de l'analyse.

Des précautions doivent être prises si la quétiapine est prescrite à des patients âgés atteints de la maladie de Parkinson. Une dysphagie a été rapportée avec la quétiapine voir rubrique Effets indésirables. La quétiapine doit être utilisée avec précaution chez des patients risquant de développer une pneumonie d'inhalation. La constipation est un facteur de risque d'obstruction intestinale.

Des cas de constipation et d'obstruction intestinale ont été rapportés avec la quétiapine voir rubrique Effets indésirables Effets indésirables. Des cas de thrombo-embolies veineuses TEV ont été rapportés avec des antipsychotiques. Etant donné que les patients traités par antipsychotiques présentent souvent des facteurs de risque acquis de TEV, tous les facteurs de risque de survenue de TEV doivent être o que é bom para eliminar caries avant et au cours du traitement par la quétiapineet des mesures préventives doivent être prises le cas échéant.

Des cas de pancréatites ont été rapportés lors des études cliniques et après commercialisation. Parmi les cas rapportés après commercialisation, bien que des facteurs confondants n'aient pas été retrouvés dans tous les cas, plusieurs patients présentaient des facteurs connus de prédisposition à des pancréatites tels qu'un taux de triglycérides élevés voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploides calculs biliaires et une consommation d'alcool.

Les données ont révélé un effet additif à la 3 ème semaine. Les patients présentant des problèmes héréditaires rares tels qu'une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du btx botox injecteren - galactose ne doivent pas prendre ce médicament. Des cas de mésusage et d'abus ont été rapportés.

Une prudence est nécessaire lors de la prescription de quétiapine chez des patients ayant des antécédents d'abus d'alcool ou de médicaments. La quétiapine est un antipsychotique atypique. La quétiapine et son métabolite plasmatique actif chez l'homme, la norquétiapine, se lient à un large éventail de récepteurs de neurotransmetteurs.

La quétiapine et la norquétiapine ont une affinité pour les récepteurs cérébraux de la sérotonine 5HT2 et ceux de la dopamine D1 et D2.

On considère que c'est ce double antagonisme des récepteurs, avec une sélectivité plus forte pour les récepteurs 5-HT2 par rapport aux récepteurs D2, qui contribue aux propriétés antipsychotiques cliniques et à la faible tendance de la quétiapine à engendrer des symptômes extrapyramidaux EPS par comparaison aux antipsychotiques typiques. La quétiapine et la norquétiapine ont une affinité négligeable pour les récepteurs des benzodiazépines, mais une affinité importante pour les récepteurs histaminergiques et alpha1 adrénergiques, une affinité modérée pour les récepteurs alpha2 adrénergiques.

Et la quétiapine a également une affinité faible à nulle pour les récepteurs muscariniques, alors que la norquétiapine a une affinité modérée à importante pour plusieurs récepteurs muscariniques, qui peut expliquer les effets anticholinergiques muscariniques. Il ressort des mesures comportementales ou électro-physiologiques que la quétiapine inhibe également l'action des agonistes dopaminergiques et augmente les concentrations des métabolites de la dopamine, paramètre neurochimique du blocage des récepteurs D2.

Dans les tests précliniques prédictifs des symptômes extrapyramidaux, la quétiapine se distingue des antipsychotiques typiques et possède un profil atypique. Après administration chronique, la quétiapine n'induit pas d'hypersensibilité des récepteurs dopaminergiques D2. La quétiapine n'engendre qu'une légère catalepsie aux doses qui bloquent les récepteurs dopaminergiques D2. La quétiapine a montré après administration chronique une sélectivité à l'égard du système limbique en induisant un blocage de la dépolarisation des neurones - contenant de la dopamine - mésolimbiques mais non nigrostriataux.

Après une administration aiguë et chronique, la quétiapine a un risque minimum d'incidence de dystonie chez les singes Cébus sensibilisés ou non à l'halopéridol voir rubrique Effets indésirables. L'efficacité de XEROQUEL LP dans le traitement de la schizophrénie a été démontrée dans le cadre d'une regime cretois semaine xbox contrôlée versus placebo, d'une durée de 6 semaines, chez des patients répondant aux critères de la schizophrénie du DSM-IV ; elle a également été démontrée dans le cadre d'une étude versus produit regime jonathan cohen, du passage de la quétiapine, comprimé à libération immédiate à XEROQUEL LP chez des patients schizophrènes cliniquement stables, dans un contexte extrahospitalier.

Le critère d'évaluation principal dans l'étude contrôlée versus placebo était la modification du score PANSS total entre l'évaluation initiale et l'évaluation finale.

L'effet des doses à mg et à mg était plus important que celui de la dose à mg. Chez les patients stables sous mg à mg de quétiapine, comprimé à libération immédiate, l'efficacité se maintenait lorsque les patients passaient sous une dose quotidienne équivalente de XEROQUEL LP en 1 prise par jour. La dose moyenne était de mg. Dans le traitement des épisodes maniaques modérés à sévères, la quétiapine, comprimé à libération immédiate, a montré une efficacité supérieure au placebo sur la réduction des symptômes maniaques à 3 et 12 semaines dans les 2 essais en monothérapie.

Les données relatives à l'usage de la quétiapine, comprimé à libération immédiate en association avec le divalproate ou le lithium dans les épisodes maniaques aigus modérés à sévères à 3 et 6 semaines sont limitées, ce traitement concomitant a cependant été bien toléré.

Les données ont montré un effet additif à la 3ème semaine. Une deuxième étude n'a pas montré d'effet additif à la 6ème semaine. Aucune différence n'a été observée dans l'amplitude de l'effet entre les patients recevant mg de quétiapine, comprimé à libération immédiate et ceux recevant une dose de mg.

Dans la phase de continuation, de 2 de ces études, il a été démontré qu'un traitement à long terme chez des patients répondeurs à mg ou à mg de quétiapine, comprimé à libération immédiate, était efficace comparé au traitement avec placebo sur les symptômes dépressifs mais pas sur les symptômes maniaques. Lors de 2 études portant sur la prévention de la récurrence et évaluant la quétiapine en association avec des thymorégulateurs, chez des patients présentant un épisode maniaque, dépressif ou mixte, l'association avec la quétiapine était supérieure aux thymorégulateurs en monothérapie en augmentant le délai avant survenue de récidive des épisodes thymiques maniaques, mixtes ou dépressifs.

La quétiapine était administrée 2 fois par jour entre et mg par jour et en traitement concomitant avec le lithium ou le valproate.

Lors d'une étude à long-terme jusqu'à 2 ans de traitement évaluant la prévention de la récurrence chez des patients présentant un épisode maniaque, dépressif ou mixte, la quétiapine était supérieure au placebo sur l'augmentation du délai de survenue de récidive des épisodes thymiques maniaques, mixtes ou dépressifschez des patients présentant un trouble bipolaire I.

Si l'on compare un traitement continu avec la quétiapine à un passage au lithium chez les patients qui répondent à la quétiapine, les résultats indiquent qu'un passage à un traitement par le lithium ne semble pas associé à une augmentation du délai de survenue d'une récidive d'épisode thymique. Episodes dépressifs majeurs dans le TDM. Deux études à court terme 6 semaines ont inclus des patients qui avaient présenté une réponse insuffisante à au moins un antidépresseur.

L'efficacité et la sécurité à long terme chez des patients présentant un TDM n'ont pas été évaluées dans l'utilisation en traitement adjuvant, cependant elles l'ont été dans l'utilisation en monothérapie chez des patients adultes voir ci-après.

Des taux plus élevés de symptômes extrapyramidaux ont été observés chez des patients traités par la quétiapine par comparaison aux patients sous placebo lors d'études cliniques à court terme contrôlées versus placebo portant sur le TDM et la dépression bipolaire. Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments.

Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le.

Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable. Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il? Il est possible d'augmenter la dose davantage selon la réponse et la tolérabilité. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

La quétiapine se prend avec ou sans aliments. On doit avaler le comprimé entier avec un peu d'eau ou d'autre liquide. On ne doit pas mâcher ni broyer ce médicament, car cela augmentera la quantité de médicament absorbée par votre organisme au même moment et provoquera des réactions indésirables.

Ne cessez pas de prendre ce médicament et ne changez pas non plus l'horaire de vos prises sans avoir consulté votre médecin au préalable. La présentation XR des comprimés de quétiapine est habituellement prise le soir. Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin pour tirer le plus grand parti des bienfaits du médicament.

Si vous constatez que vous avez oublié une dose depuis quelques heures seulement, prenez-la dès que possible et continuez à suivre votre posologie habituelle. Si la majeure partie de la journée s'est écoulée depuis l'heure de la dose oubliée, laissez faire cette dose et poursuivez le traitement selon l'horaire habituel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose.

Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez à votre médecin ou à un pharmacien. Entreposez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants. Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées par ex. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés. Quiconque étant allergique à la quétiapine à libération prolongée, ou à l'un des ingrédients du médicament, ne devrait pas l'utiliser.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament? Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps. Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés.