Reserve-infanterie-regiment nr. 91

Article suivant. Blog Profil Blog de artois artois Blog secret. Son profil artois 52 ans bruay labuissiere 62 France. Design by lequipe-skyrock Choisir cet habillage Signaler un abus.

Ses archives 2 Je passe régulièrement voir les Après avoir dû ordonner la retraite pendant treize jours, Joffre, à l'instigation de Galliéni, décide de lancer le 6 septembre une attaque contre le flanc de la Ie armée allemande von Kluckau moyen de la VIe armée, commandée par Maunoury.

Pour parer à cette menace, von Kluck fait rétrograder successivement ses C. L'armée anglaise et la Ve armée française sont chargées d'exploiter cette peche blanche regime. Carte champ de bataille vue d'ensemble.

Carte du champ de bataille partie sud. Ordre de bataille de la Véme armée française, commandée par le général Franchet d'Esperey. Il est élevé à la dignité de maréchal de France en Il est tout d'abord inhumé provisoirement en la chapelle no 1, dite des Trois Maries, de la cathédrale Sainte-Cécile d'Albi en attendant des jours meilleurs.

Les honneurs militaires lui furent rendus par le général de Lattre, commandant la 16e région militaire de Montpellier. Il est transféré aux Invalides enlorsqu'il fut possible d'organiser des obsèques dues à son rang de maréchal de France les maréchaux de France, depuissont inhumés dans l'église Saint-Louis des Invalides, sauf dispositions testamentaires contraires.

Grades: : lieutenant-colonel : colonel mars : général de brigade. Affectations: : lieutenant-colonel au e régiment d'infanterie à Reims2 mars au 21 septembre : commandant de la 77e Brigade d'Infanterie septembre au 14 août : commandant de la 28e Division d'Infanterie et des subdivisions de région d'Annecy, de Vienne, de Chambéry et de Bourgoin août au 20 novembre : commandant des troupes d'occupation du Maroc Occidental.

Lille : général Deligny. Eléments divisionnaires : -6e régiment de chasseurs à cheval un escadron - Lille.

Ekka two for one rides

Saint-Omer, Aire-sur-Lys. Rouen : général Hache. Le Havre. Elements divisionnaires : -7e régiment de chasseurs à cheval un escadron - Evreux. Bernay, Paris. Evreux, Paris. Falaise, Paris. Lisieux, Courbevoie. Eléments divisionnaires : -7e régiment de chasseurs à cheval un escadron - Evreux.

Elements divisionnaires : -6e régiment de chasseurs d'Afrique Mascara. Réserves : e R. Rennes : général Defforges. Elements divisionnaires : e régiment de hussards un escadron - Dinan. Eléments divisionnaires : e régiment de hussards un escadron - Dinan. Eléments divisionnaires : -4e régiment de cuirassiers deux escadrons - Cambrai e R.

Bordeaux : général de Maud'huy. La Rochelle. Rochefort, Libourne. Elements divisionnaires : e régiment de hussards un escadron - Tarbes. Eléments divisionnaires : e régiment de hussards un escadron - Tarbes.

Eléments divisionnaires : -5e régiment de chasseurs d'Afrique Alger. Toul, Nancy. Saint-Mihiel, Mézières. Haig fut très critiqué, à son époque, pour avoir bousculé les stratégies militaires : il fut le premier commandant d'offensive avec utilisation des chars tanks ; il décida de faire avancer les chars et de n'utiliser l'artillerie qu'au moment du contact et ensuite d'engager la cavalerie et D'autres, toutefois, lui accordent tous les honneurs, en se fondant sur le fait qu'il a fait au mieux étant donné les circonstances auxquelles il a dû faire face.

Il lui a notamment fallu avancer la date de l'offensive de la Somme pour soulager les Français en péril à Verdun. Le général américain John J. De son côte D. Le 1e escadron part en reconnaissance vers Mont-Sainte-Geneviève. Le régiment se relie vers Lobbes au 28e R. Les batteries de la 5e D. La batterie du 58e R. Le 58e R. Celles-ci prennent la direction de Maubeuge via Cerfontaine, Jeumont. La 1e D. Secteur de la 35e D.

La nuit se passe sans incident. I ,au carrefour de la route de Thuin. Le général Hollender, dont le P. Le 28e ramène ses éléments disponibles vers La Maladrerie. Les Allemands engagent la 27e brigade. Les 16e et 53e gagnent les lisières du bois de la Houssière et de Hovis et font leur apparition sur les pentes qui descendent de Saint-Nicoley vers la Sambre. Grâce aux couverts nombreux, les compagnies avancent rapidement vers le quartier ouest de Lobbes. Les tirailleurs allemands de la 27e brigade 4e G.

Ces passages sont franchis sans difficulté par les 1e et 3e bataillons du 57e, suivis des 16e et 53e régiments. La brigade adopte la formation utilisée à cette époque, les bataillons en colonne double, les compagnies en ligne de sections. Les bois de Ragnies et de Leers-et-Fosteau sont dépassés par les troupes françaises. En cellulite removal lose weight moment, la canonnade est générale.

Les batteries du 24e R. La 70e brigade vient en renfort et rejoint le général Hollender. Le mouvement est repris.

Les compagnies du e R. Le général Exelmans 35e D. La 7e compagnie gagne la droite du carrefour du Béni-Chêne et ouvre le feu sur les Allemands qui occupent les lisières sud de Lobbes. Le feu allemand est de plus en plus nourri. Tandis que la 3e compagnie tiraille dans la direction de Lobbes, la 4e est bientôt aux prises avec les Westphaliens du 53e R. En ce moment, le combat fait rage sur tout le front de la 70e brigade, particulièrement autour de la ferme Philémon.

Perdre du poids rapidement laxatif maison

Les Allemands semblent un instant se retirer. Le régiment rétrograde et vient former un barrage défensif m en arrière. Les 1e et 4e sections se heurtent aux troupes allemandes au nord de la ferme de la Folie et après un bref corps à corps rétrogradent dans les bois. Les unités décimées sont regroupées au sud du bois du Fosty.

Réunies en arrière de la ferme de Philémon, les compagnies du 57e opposent une résistance farouche aux tirailleurs allemands sans cesse renforcés. La 6e compagnie défend les abords de la ferme de la Folie. Lentement, les survivants se replient à travers les haies et les taillis. Secteur de la 36e D. La 2e division de la Garde, droite du 2e C. De petites colonnes allemandes surgissent ensuite des taillis mais sont prises à partie par les 9e et 10e compagnies, soutenues par des sections de mitrailleuses.

Serrée regime pates gorgonzola près, une section de mitrailleuses doit se retirer, entraînant avec elle la 10e compagnie qui se replie vers Gozée. La ligne française, ramenée à la hauteur de la Couronne, résiste vigoureusement aux 15e et 55e R. Entre temps, la 38e brigade de réserve apparaît sur le champ de bataille et a pris pour objectif Marbaix, défendu par le 18e R.

Les batteries françaises installées à la Corbeillerie tirent à toute volée sur le nord de Gozée. Entre temps, les 3e et 4e sections du 58e R. Ordre est donné au 12e R. Les Français tentent un retour offensif pour reprendre Gozée. Le général von Bahrfeldt, dont la majeure partie des unités luttent autour de Limsonry contre la 6e D. Deux bataillons du 34e R.

Malgré la forte résistance du 49e R. Le régiment se reconstitue à Thuillies. Les Allemands, sévèrement éprouvés, ne poursuivent pas. Ils organisent les positions conquises, creusant des tranchées autour de la Jonquière et crénèlent les murs du cimetière. Plusieurs régiments, dont le 57e et le e, du 18e C. Accueil Annexes Crédits.

Sambre-Marne-Yser Août - Novembre Combat de Lobbes 22 - 23 août - bataille de Charleroi Le 18e C. Cadre du combat Le combat de Lobbes est un épisode de la bataille de Charleroi, livré par le 18e C. Les forces en présence Armée française 18e C. Général von Einem IIIe armée. Général von Kirchbach 10e C. Lobbes - La boucle de la Sambre avec à gauche le plateau du Heuleu. I - 35e division.

Fontaine-Valmont - le pont-rail.