Botox sphincter muscle

Botox sphincter muscle

Nous sommes capables de contrôler le moment où on veut uriner par la contraction et le relâchement des muscles de notre vessie. Ceci empêche aux muscles de se contracter complètement. En faisant relâcher les muscles, la vessie ne contracte pas si fréquemment. Par conséquent, votre enfant a davantage de maîtrise sur le moment où il veut uriner.

Les résultats durent pendant à peu près six mois. Botox ne fait relâcher que des muscles spécifiques dans lesquelles il a été injecté. Les muscles avoisinants fonctionneront normalement. Les médecins utilisent de plus en plus les injections de Botox pour la vessie pour le traitement des spasmes musculaires. On a eu des résultats positifs, sans complications ou avec des complications mineures.

À ce jour, tous les effets secondaires sont peu courants et assez mineurs. Cela comprend les suivants :. Les injections de Botox pour la vessie constituent une intervention mineure. Elle prend environ 30 minutes. Après que votre enfant se réveille et se sent capable de consommer des liquides, il peut rentrer chez lui. Cela est normal. Il peut continuer à manger normalement; cependant, encouragez-le à consommer plus de liquides.

De plus, ceci aide à prévenir toute infection dans cet endroit infection urinaire. Votre enfant aura des examens de suivi avec le médecin. Votre médecin fera du suivi régulier auprès de votre enfant au moyen de différentes botox pflaster. Le médecin peut réaliser :.

De même, la toxine peut être injectée dans la glande parotide, responsable de la production de salive, pour contrôler durablement l'hypersalivation chez les patients atteints de certaines pathologies neurologiques. Les différents produits disponibles en France, qu'ils soient ou non destinés à des usages esthétiques, sont tous d'efficacité équivalente.

Les deux seules véritables contre-indications de la toxine botulinique sont la grossesse, par précaution, et la myasthénie. Elle peut parfois se diffuser au-delà de la zone visée, avec des effets non désirés qui se résorbent en quelques semaines. Dans des cas très rares, la toxine se diffuse dans tout l'organisme, provoquant un botulisme expérimental qui sera traité.

Certains patients, enfin, semblent acquérir une tolérance à la toxine botulinique, qui perd alors son efficacité. Cette allo-immunisation est rare et souvent envisagée à tort à la suite d'une injection mal réalisée. Elle doit être vérifiée par une injection dans une ride du front: la tolérance est avérée si elle ne disparaît pas.

Les utilisations esthétiques de la toxine botulinique représentent le plus gros volume de ses ventes en France. La toxine botulinique n'est pas utilisée pour le bas du visage mais elle permet également de détendre certains muscles du cou pour atténuer le cou de dindon.

La toxine botulinique peut être également utilisée sur de nombreux muscles du tube digestif, dont la fonction est de faire progresser le bol alimentaire de la bouche à l'anus à un rythme qui permet sa digestion et le tri des éléments qui le composent. Ainsi, la toxine botulinique est utilisée dans le cadre d'une AMM délivrée en pour traiter les incontinences urinaires liées à un défaut de synchronisation entre le sphincter urétral et la contraction de la vessie ou encore à une hyperactivité du muscle de la vessie.

Botox sphincter muscle

La toxine interrompt les contractions de la vessie qui doit alors être régulièrement vidée avec une sonde, un geste auquel sont déjà contraints de nombreux patients atteints de pathologies neurologiques.

Le traitement doit être renouvelé tous les trois à six mois. Pour les autres applications digestives, le coût d'obtention d'une AMM pour le traitement d'affections trop peu fréquentes fait reculer les industriels. La toxine est cependant utilisée hors AMM, sous le contrôle des spécialistes qui ne veulent pas se priver d'un outil dont l'intérêt est démontré par de nombreuses publications.

Ces applications sont aujourd'hui moins fréquentes car de nouvelles techniques endoscopiques, plus durables, sont désormais disponibles.

La toxine botulinique est également utilisée pour le traitement d'une fissure anale qui persiste, à condition que le sphincter soit en bon état. Elle est également utile en cas de constipation liée à des troubles de l'évacuation ou lorsque la commande du sphincter est altérée, en conjonction avec une rééducation.

Des essais ont lieu pour traiter l'incontinence fécale liée à un rectum hypertonique. Sinon, les injections doivent être répétées tous les huit à neuf mois. De nouvelles applications urinaires et digestives sont envisagées. Les chercheurs ont étudié, puis renoncé à l'utilisation de la toxine botulinique dans l'hypertrophie de la prostate. Une équipe de Montpellier étudie aujourd'hui son intérêt dans le traitement de l'obésité par injection de la toxine dans l'estomac.